15 ministres quittent le gouvernement

La récente révolte des soldats dans plusieurs villes du pays n’a pas altéré, loin s’en faut, la volonté et la détermination du Président Alassane Ouattara à remanier son équipe gouvernementale. Même si l’échéance a été différée de quelques jours, le chef de l’exécutif ivoirien tient vaille que vaille à former un nouveau gouvernement. D’ailleurs, des sources proches du palais présidentiel ivoirien attestent que ce lundi 9 janvier 2017 à 10 heures, le chef de l’Etat convoquera un conseil des ministres extraordinaire au terme duquel, il va dissoudre le gouvernement et nommer un nouveau Premier ministre en la personne du ministre d’Etat, Amadou Gon Coulibaly. Dans l’après-midi, les députés se réuniront à l’hémicycle pour désigner le nouveau président de l’Assemblée Nationale. Selon des sources dignes de foi, Soro Kigbafori Guillaume se succédera à luimême. Cette reconduction de l’ancien patron des Forces Nouvelles, il faut l’avouer, n’a absolument rien à voir avec les récents mouvements des soldats aussi bien à Bouaké que dans plusieurs autres villes du pays. Il s’agit d’un problème de prime qui est connu et pour lequel certaines personnes n’ont pas voulu dire la vérité au chef de l’Etat. En reconduisant donc Soro à la tête de l’Assemblée nationale, le président Ouattara montre qu’il est un homme de grandeur et toujours à l’écoute de son peuple. A ce propos, le message fort et empreint de lucidité et de responsabilité qu’il a délivré le samedi 7 janvier 2017 démontre sa volonté de voir une Côte d’Ivoire apaisée et réconciliée.Fofana Siandou et plusieurs jeunes du PDCI-RDA font leur entrée au gouvernement. Après donc l’élection de Guillaume Soro à la tête de l’Assemblée Nationale dans l’aprèsmidi de ce lundi 9 Janvier 2017, le chef de l’Etat procédera à la nomination du vice-président de la République. Là aussi, les choses vont se jouer entre l’actuel Premier ministre Daniel Kablan Duncan et le président du Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel, Monsieur Charles Diby Koffi. Le lendemain, c’est-à-dire le mardi 10 Janvier 2017, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly rendra public son nouveau gouvernement. Selon des sources proches du palais présidentiel ivoirien, 15 ministres de l’actuel gouvernement seraient sur le départ. Au PDCI-RDA, le président Henri Konan Bédié a décidé de faire désormais la passe aux jeunes et aux femmes. Pour lui, en effet, il n’est plus question de reconduire un ministre qui totalise plus de 10 ans de présence au gouvernement. De ce point de vue donc, les ministres Patrick Achi, Kobenan Kouassi Adjoumani, Remi Allah Kouadio… sont donc en grande difficulté et pourraient céder leurs places à d’autres jeunes cadres du parti. Ainsi, l’on annonce, le jeune Directeur Général du Fonds d’Entretien Routier(FER), Monsieur Fofana Siandou au ministère des infrastructures économiques. D’autres jeunes, dont Kamagaté Ibrahima et autres pourraient aussi faire leur entrée. Après les élections législatives qui ont vu la montée en puissance des candidats indépendants, le président Henri Konan Bédié veut donner un signal fort à ses militants. Afin de les remobiliser dans la perspective des futures batailles. Le Sphinx de Daoukro a donc cette fois-ci décidé de faire le ménage. Fini donc les récriminations des militants accusant le président Bédié de vouloir garder des ministres à vie à leurs postes. Homme de sagesse, d’écoute et de dialogue, le président Henri Konan Bédié a perçu la colère de ses militants et donc a décidé d’y faire face en opérant des choix qu’il faut pour ce nouveau gouvernement. Au sein du RDR, le président Ouattara a sans doute lui aussi décidé de faire le grand ménage. Après avoir récompensé ceux qui ont mené le combat pour son accession au pouvoir pendant plus de 5 ans, le chef de l’Etat a lui aussi décidé de faire la passe aux jeunes et aux cadres compétents de son parti. En somme, le remaniement ministériel qui devrait intervenir demain mardi 10 Janvier 2017 va entraîner de grands changements aussi bien au PDCI-RDA qu’au RDR avec la sortie de 15 ministres de l’actuel gouvernement.

MARIE-FRANÇOISE KOUAMÉ