Alassane Ouattara salue le retour annoncé du Maroc au sein de l’UA

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a salué, lundi, à Kigali sa la décision du Maroc de retourner au sein de l’Union Africaine (UA), estimant que ce pays apporte beaucoup pour la «sécurité et la prospérité» sur le continent.

 

IMG_9383(5)

« La place du Maroc est dans l’Union Africaine. Je suis très heureux du message de sa Majesté le Roi Mohammed VI, d’avoir pris cette décision », a déclaré M. Ouattara interrogé par APA, rappelant que « le Maroc entretient des relations spéciales avec la Côte d’Ivoire».

« Nous nous sommes d’avis que depuis des décennies nous devrons être ensemble. Donc le fait que le Roi Mohammed VI ait maintenant officialisé cette décision à son niveau pour le peuple marocain est une excellente chose pour l’Union Africaine », a-t-il poursuivi.

Selon lui, le Maroc est un « grand pays africain » qui apporte « beaucoup à la sécurité du continent, à la prospérité du continent mais également aux relations diplomatiques et de coopération ».

« A l’intérieur de notre ensemble, cela ne fera que renforcer son rôle, sa place et son leadership. Nous l’accueillons (le retour du Maroc) avec beaucoup de satisfaction », a conclu le Chef de l’Etat ivoirien.

Le Maroc a annoncé dans un message adressé au 27è Sommet de l’Union Africaine (UA) tenu dimanche et lundi à Kigali, sa décision de retrouver sa place naturelle et légitime au sein de l’organisation continentale.

Ce message a été transmis au président en exercice de l’Union Africaine, Idriss Déby Itno par le président de la Chambre des Représentants du Maroc, Rachid Talbi Alami, en marge du Sommet de l’UA dans la capitale rwandaise.

« Cela fait longtemps que nos amis nous demandent de revenir parmi eux, pour que le Maroc retrouve sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle. Ce moment est donc arrivé, écrit le Roi Mohammed VI dans ce message. Après réflexion, explique le Souverain chérifien, « il nous est apparu évident que quand un corps est malade, il est mieux soigné de l’intérieur que de l’extérieur ».
Selon lui, « le temps des idéologies est révolu. Nos peuples ont besoin de concret et d’actions tangibles. On ne peut changer la géographie. On ne peut se soustraire au poids de l’histoire ».
Il ajoute également que c’est ce qui milite pour que le Maroc ne demeure pas en dehors de sa famille institutionnelle et puisse ainsi retrouver sa place naturelle et légitime au sein de l’UA.
«Agissant de l’intérieur, il contribuera à en faire une organisation plus forte, fière de sa crédibilité et soulagée des oripeaux d’une période dépassée », poursuit Mohammed VI.

Par ce retour, le Maroc entend poursuivre son engagement au service de l’Afrique et renforcer son implication dans toutes les questions qui lui tiennent à cœur.
Dans le message le royaume s’engage, ainsi, à contribuer, de manière constructive, à l’agenda et aux activités de l’UA. « Le Maroc, qui abritera la COP 22 en novembre prochain, saura défendre la position de notre Continent, fortement touchés par les questions climatiques et de développement durable », promet Mohammed VI.

Le Maroc a quitté en 1984 l’Organisation de l’unité africaine (OUA, actuelle UA) pour protester contre la reconnaissance à l’époque de «ce prétendu Etat n’est membre ni de l’Organisation des Nations Unies, ni de l’Organisation de la Coopération Islamique, ni de la Ligue des Etats arabes, ni d’aucune autre institution sous régionale, régionale ou internationale».
Le Maroc trouvait cette décision contradictoire avec le principe fondateur de l’organisation, qui prévoit la non-ingérence et le respect des frontières des Etats membres.