Gnamien Konan Répond à Bruno Kone

Plus de cinq jours après son limogeage du Gouvernement par le Président de la république, le Président de l’Union pour la Côte d’Ivoire, Gnamien Konan était face à la presse dans la soirée de ce mercredi à l’issue d’une réunion extraordinaire du directoire politique de sa formation politique.

Gnamien Konan face à la presse

A la question de savoir si l’UPCI quitte le RHDP ou il se maintient, Gnamien Konan a indiqué pour l’heure sa formation a une priorité et rassure que cette question sera abordée ultérieurement.

«Cette question pour l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI) n’est pas la priorité en ce moment. Notre priorité c’est d’aller aux élections législatives 2016 et de remporter beaucoup de victoires pour une meilleure représentation nationale. C’est cela qui est notre priorité. Et comme ce n’est pas la priorité c’est une question qui sera abordée ultérieurement, » a déclaré l’ancien ministre des logements sociaux.

Gnamien Konan a affirmé à la presse qu’il n’y a jamais eu de discussions au sein du RHDP avec sa formation politique.

Il a à l’occasion condamné la sortie du porte-parole du Gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Koné qui a soutenu que les deux ministres ont été limogés parce qu’ils ont été «indisciplinés ».

« Je ne sais pas si c’est son rôle de réagir sur ça puisque c’est une question politique, le porte-parole dit qu’il y a eu de l’indiscipline. Notre déclaration rappelle que le Rhdp est un groupement de partis politiques. Donc dans un groupement, je crois que le mot indiscipline est quand même trop fort. Ce n’est pas un parti unifié, ce n’est pas un parti politique. Chaque parti a quand même, ce qui nous parait normal, son destin en main, » a soutenu Gnamien Konan.

Toujours en réponse aux propos tenus par le ministre, il a précisé qu’ «on ne crée pas un parti politique pour être discipliné, on crée un parti pour en faire la promotion en vue de la conquête du pouvoir d’état. »

«Un parti politique n’est pas une ONG. Donc la question de discipline ne se pose pas entre des partis politiques mais à l’intérieur du parti politique. Quand vous allez prendre connaissance, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, du statut qui régit ce groupement vous verrez qu’il n’y a pas du tout de discipline possible, »a-t-il conclu sur ce chapitre.

L’ancien ministre, reste confiant que son limogeage ne va pas toucher certains de ses camarades du parti, puisqu’il a fait le sacrifice suprême.

«J’espère que j’ai fait le sacrifice suprême et que ce malheur ne pas va toucher encore mes propres enfants. J’ai fait le sacrifice suprême pour tout le monde et que les autres pourront continuer de servir l’Etat avec autant d’abnégation et de réussite, » a-t-il précisé.

La réunion extraordinaire du directoire politique de l’UPCI a porté sur la participation de cette formation politique à l’élection des députés du 18 décembre 2016.

Dans le communiqué final, le Directoire regrette que contrairement aux dispositions statutaires du groupement, les parrainages R.H.D.P. délivrés à certains candidats n’aient pas fait l’objet de consensus entre tous les Partis puisqu’aucune instance du groupement ne s’est réunie à cet effet.

«Pour l’élection présidentielle d’octobre 2015, chacun des cinq (5) Partis du RHDP avait délivré une lettre de parrainage au candidat unique du groupement permettant ainsi au Président de la Conférence des Présidents des Partis du RHDP de signer la lettre d’investiture du candidat retenu par le groupement, » rappelle le Directoire.

Il constate que pour l’élection des députés du 18 décembre 2016, l’U.P.C.I. n’a délivré aucune lettre de parrainage aux candidats présentés comme étant ceux du Groupement R.H.D.P. dont elle est pourtant membre pour en avoir signé les premiers statuts.

«Comme le prévoient les dispositions de l’article 16 des statuts du groupement, il ne peut y avoir de candidats RHDP à l’élection des députés du 18 décembre 2016, » mentionne le Directoire.

Il félicite Gnamien Konan pour avoir pris les dispositions afin de parrainer des candidatures pour le compte du Parti;

Le Directoire de l’UPCI dénonce et condamne fermement les pressions, intimidations et menaces que certaines personnalités exercent sur certains candidats parrainés par le Parti.

Il constate le limogeage Rechercher limogeage du Président fait suite à la décision du Parti de présenter des candidats à l’élection des députés du 18 décembre 2016 après que certains Partis du groupement aient publié des listes de candidats dits RHDP sans concertation préalable avec l’U.P.C.I

Le Directoire remercie le Président de la République d’avoir fait confiance au Président Gnamien Konan, en lui confiant à plusieurs reprises des fonctions ministérielles depuis décembre 2010 et lance enfin un appel à la sérénité et à la mobilisation des militants et sympathisants, tout en exhortant les populations à apporter leur soutien aux candidats du Parti en lice pour le scrutin du 18 décembre 2016.