Côte d’Ivoire :“La crise est derrière nous”, affirme la présidente nationale de Croix Rouge

Une rencontre mondiale annoncée à Abidjan autour des questions d’immigration et autres crises humanitaires. Traversée par une crise de leadership au sommet après la crise postélectorale, la Croix rouge de Côte d’Ivoire semble avoir retrouvé sa sérénité et sa cohésion d’antan.

croix rougeA en croire la nouvelle présidente nationale, Mme Souaré Karidiata, cette crise est désormais un vieux souvenir. Elle l’a affirmé ce jeudi 12 janvier 2017, face aux journalistes à la Maison de la presse où elle annonçait la tenue de la 9e conférence des sociétés de la Croix rouge et du Croissant rouge en avril prochain.

« J’ai tendu la main aux autres depuis mon élection. Je demande à tout le monde de venir afin qu’on relève le niveau de la Croix rouge nationale. Madame Zémogo est là, elle était candidate. Je l’appelle régulièrement. La crise est derrière nous. Prions pour qu’il n’y ait plus d’autres crises au sein de la Croix rouge de Côte d’Ivoire », a fait savoir madame Souaré à une question relative au récent conflit interne.

En ce qui concerne la 9e conférence internationale qui se tient à Abidjan sur le thème « investir en Afrique », elle a informé la presse que ce sont les représentants de 190 pays estimés à 600 participants qui seront à Abidjan, en avril 2017.

Croixrouge_Ouest (2)Le secrétaire général de la société nationale de la Croix rouge, M. Kouadio   a informé pour sa part que plusieurs thèmes en rapport avec les activités humanitaires feront l’objet des réflexions. Entre autres, la réponse aux catastrophes naturelles, l’insécurité alimentaire, les causes profondes de l’immigration, les problèmes de santé et les conséquences des changements climatiques.

Sur le point précis de l’immigration, M. Kouadio a affirmé que le phénomène prenait de l’ampleur en Côte d’Ivoire avec Daloa comme point de départ le plus important des partants. « En Afrique, si nous voulons faire face à la détresse, il est important qu’une réflexion soit menée. Nous n’empêcherons pas l’immigration mais nous pouvons sensibiliser. La question nous interpelle », relève-t-il.

En recevant cette importante réunion mondiale, a ajouté Mme Souaré, la Côte d’Ivoire gagne en image et Abidjan sera pendant trois jours la capitale mondiale de l’action humanitaire.

SD