Croissance inégalitaire: En Côte d’Ivoire, la pauvreté est plus importante que dans les années 1980

Cinq ans après la crise post-électorale et la guerre civile qui avaient suivi l’élection présidentielle de 2010, la Côte d’Ivoire est redevenue une économie florissante sur le continent africain, avec quatre années consécutives de croissance à 9% selon le FMI.

Des succès reconnus par le gouvernement américain. « La Côte d’ivoire a fait des progrès importants pour renforcer ses institutions économiques et politiques et réconcilier les différends qui ont conduit à la guerre », écrit ainsi dans un communiqué Ned Price.

Le porte-parole du conseil national de sécurité de la Maison Blanche reconnaît toutefois « qu’il reste des défis pour résoudre les questions engendrées par la réforme agraire et travailler pour s’assurer que les bénéfices de la croissance économique se ressentent au sein de la population ivoirienne ».

En Côte d’Ivoire, la pauvreté est plus importante que dans les années 1980 : 46 % des habitants ne sont jamais allés à l’école, 20 % souffrent de malnutrition chronique et seulement de 5 % à 6 % bénéficient d’une protection sociale.