DALOA / LES LOCAUX DE LA CIE SACCAGES, 6 VEHICULES BRULES, LE PARKING INCENDIE, DU MATERIEL DE TRAVAIL EMPORTE.

La tension était vive entre les manifestants et les forces de l’ordre, ce mercredi 20 juillet à Daloa. La population exprimait sa colère contre la hausse du prix de l’électricité et les dates de paiement très rapprochées.

L’on déplore de très graves dégâts matériels dont six véhicules brûlés, le parking incendié, du matériel de travail de tous les bureaux emporté. Malgré l’impressionnant dispositif de la Gendarmerie et de la Police et soutenues par les FRCI qui ont bouclé les voies d’accès au bureau de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité, elles n’ont put empêcher cette foule compacte d’atteindre les locaux. Cette marrée humaine armée de gourdins, de cailloux, de bouteille d’essence, de projectiles divers a pris d’assaut les rues des quartiers Ahoussabougou, Texas, Ségou, Marrais et s’est dirigée vers les locaux de la Direction Régionale de la CIE.

Ces jeunes surexcités scandaient des propos hostiles aux Français’’ Français méchants’’. Cette foule a été dissuadée par les forces de l’ordre au gaz lacrymogène. Elle a été rejointe par d’autres groupes venus des quartiers Commerce et Soleil. Aux environs de 14 heures une course poursuite s’engage et s’amplifie entre les forces de l’ordre et les manifestants déterminés à tout brûler dans les locaux de la Direction Régionale de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE). Pourchassés par les forces de l’ordre, ils ont tenté de s’attaquer à des magasins au commerce.

Face à cette violence, des magasins ont fermé les portes. Les corps habillés et les manifestants se regardaient en chien de faïence dans les rues. Le commerce a timidement commencé à vibrer. Les abonnés exigent l’annulation pure et simple de la dernière facture. « Nous ne pouvons pas accepter deux factures exorbitantes de la CIE dans un intervalle d’une semaine Français et Alassane nous volent », a-lancé un jeune très fâché devant la grande mosquée.

Bamba Serge parfait infodirecte.net