Fête de Tabaski / l’Imam Cheick Oumar Sawadogo et la communauté Chiite d’Abobo prient pour la paix

L’école primaire EPP BAD du quartier Abobo Samaké a refusé du monde lundi. Une centaine de fidèles musulmans a accompli leur dévotion dans la cour de cette école. Ce, dans le cadre de la célébration de la fête de l’Aid-el -Kébir (ou fête de la Tabaski).
La prière a été marquée par deux rakats et des bénédictions. L’Imam principal de la communauté Chiite d’Abobo , El hadj Cheick Oumar Sawadogo, a expliqué que cette fête est également la commémoration de l’épreuve de sacrifice que devait accomplir Ibrahim.  »Dieu a soumis Ibrahim à une épreuve pour tester la sincérité de sa foi et le degré de sa soumission à lui » fait-il savoir.

« Chez le musulman, le rituel d’Al -Oudhiya (Ndlr : le fait d’immoler le mouton) est une expression de son engagement à suivre l’exemple de piété que Ibrahim donne à l’humanité. Et c’est la sincérité de cet engagement que Dieu appréciera et agréera de sa part, non le mouton ou le sang qui en découle » a indiqué. …., Chef de la communauté.

Jetant un regard sur l’actualité en générale et la situation sociopolitique du pays en particulier, l’Imam a fait remarquer que la crise ivoirienne est loin derrière et qu’il fallait desormais laisser place à la paix, d’amour, d’hospitalité, de solidarité, la tolérance, la réconciliation, au sens du devoir et au travail pour bâtir une nation forte.
Car pour lui, le vrai Chiite est celui qui ne cède pas aux rumeurs et aux passions mais qui privilégie le discernement et respecte les principes de la religion.

La Tabaski a lieu tous les ans au 10ème jour du mois de Dzul -Hijja. Elle intervient également au lendemain de la Station d’Arafat, jour du pèlerinage à la Mecque.

Martin Ouattara