Le Maire d’Odienné (Nassénéba Touré) au Sommet Mondial des Dirigeants Locaux et Régionaux en Colombie

Le Sommet Mondial des Dirigeants Locaux et Régionaux, organisé par Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), se tient du 12 au 15 octobre à Bogotá, en Colombie, en concomitance avec la Conférence Habitat III. C’est le plus grand et le plus influent rassemblement de maires, élus locaux, conseillers collectivités locales et de leurs partenaires. Le Maire d’Odienné, Nassénéba Touré, désigné meilleur Maire en Côte d’Ivoire en 2014, prend part à cette rencontre pour partager son expérience de la gestion locale et rencontrer des partenaires.

14632834_1804919026454760_70822452413171648_nL’édition 2016 du Sommet qui a lieu une fois chaque trois an, rassemble plus de 3000 représentants des villes, métropoles et régions, de la société civile, du monde des affaires et du milieu académique venus du monde entier.
Lieu de débats publics, le Sommet avec pour thème “Voix locales pour un monde meilleur” comprend des plénières, des dialogues politiques et rendez-vous thématiques, mais aussi des activités de networking pour débattre des problématiques les plus pressantes dans le domaine de la gouvernance locale et de la durabilité urbaine.
Nassénéba Touré, représentant la Côte d’Ivoire, a d’ailleurs participé à des échanges de haut niveau avec des responsables des Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), notamment le représentant Afrique et Adjoint au niveau mondial de cette structure, Khalifa Sall et Mpho Parks Tau de la South African Local Governance Association (SALGA). On note aussi des discussions avec des maires marocains, sud-africains et turcs.
« Pour nous, il s’agit de partager avec les autres leaders locaux d’Afrique et d’ailleurs, les bonnes pratiques pour un développement harmoniepux de nos villes et régions », a souligné le maire d’Odienné.
Au cours d’une session « Rassemblement des Villes intermédiaires », plusieurs spécialistes et acteurs du développement local, ainsi que le maire d’Odienné ont pu exposer sur la problématique des villes intermédiaires face aux impacts de l’économie mondiale et du développement urbain.
Nassénéba Touré a expliqué les enjeux de la politique de décentralisation de la Côte d’Ivoire et sa gestion de la Commune d’Odienné, en tant que ville intermédiaire.
« Il faut soutenir des processus d’urbanisation plus équilibrés et durables et œuvrer à réduire les inégalités territoriales. Les villes intermédiaires doivent davantage être prises en considération dans le débat mondial vers le Nouvel Agenda Urbain », a-t-elle soutenu.