Législatives-liste Rhdp : Suite aux accusations de Doukouré Moustapha, le coordonnateur Gilbert Koné Kafana, fait une mise au point

Suite aux accusations et propos jugés « discourtois » de l’ancien maire Doukouré Moustapah, vice-président du Pdci, paru dans le quotidien Le Nouveau Réveil N0 4430 du samedi 19 novembre, à propos de la liste des candidats Rhdp pour les élections législatives dans la commune, le ministre d’Etat Gilbert Koné KAFANA, coordonnateur Rhdp de Yopougon, a ténu, à travers une conférence de presse, à faire une mise au point, « un rectificatif » selon ses propres mots.
Pour rappel, Doukouré Moustapha accuse le maire Gilbert Koné KAFANA de vouloir « déstabiliser » leur parti à Yopougon en imposant Coulibaly Zié comme candidat du Pdci sur la liste Rhdp devant competir lors des futures élections législatives. Le Professeur Guikahué qui recevait les militants Pdci mécontents à lui aussi laissé entendre que Zié Coulibaly n’était pas « son » choix.
Pour le Député-maire de la commune de Yopougon, « sans verser dans la polémique », le RDR ne peut être ténu responsable du choix du candidat du Pdci pour former la liste Rhdp aux élections législatives : « les échanges sur les choix des candidats se faisait dans le cadre des deux directions et non entre structures de bases Tout s’est passé dans le cadre des échanges de nos deux directions. J’étais membre de l’équipe et je n’avais pas mission d’échanger sur le sujet avec la base» a précisé la tête de liste du RHDP pour les élections législatives du 18 décembre.
Il s’agissait selon les principes arrêtés par le directoire du Rhdp, chaque parti gardait ses acquis et c’est la direction du Pdci qui pris la decision de choisir Zié Coulibaly pour figurer sur la liste du Rhdp dans la circonscription electorale consituté par Yopougon.
Meme son de cloche chez Zié Coulibaly, le candidat désigné du Pdci, qui déclare avoir « confié sa candidature aux militants de Yopougon. Je suis accompagné par le protocole du président Bédié, le doyen Konan Henri, pour gagner ces élections conforment aux consignes du président Bédié » a-t-il terminé.
Les récriminations de Doukouré Moustapha portaient également sur les élections municipales de juin 2013, dont il conteste toujours les résultats. Ce qui a fait dire au1 er magistrat de Yopougon que : « C’est un combat personnel de Doukouré. Meme si on avait cédé une autre place au Pdci ici à Yopougon, la réaction serait la même, les prétentions de Doukouré ne sont pas dans le cadre des échanges entre le Pdci et le RDR. C’est un combat personnel et je lui opposerais toujours l’arme collectif du Rhdp » a –t- ajouté avant de répondre aux questions de la presse.