Pardon de Bouaké, Hamed Bakayoko, «Ne venez pas faire de la comédie»

Après les évènements de Bouaké en juillet dernier suite au coût élevé des factures de l’électricité, les populations de Bouaké ont organisé vendredi une cérémonie de pardon à la nation.

Le ministre de la sécurité et de l’intérieur Hamed Bakayoko parrain de la dite cérémonie, tout en rappelant, que les vraies valeurs du pays ne se trouvent, pas dans les casses, à inviter les jeunes à ne jouer à la comédie en se mettant à genoux, a appris KOACI.Com, auprès d’une source proche de ce dernier.

« Chers jeunes, ne venez pas faire de la comédie devant nous en vous mettant à genoux. Mieux vaut plutôt que votre cœur soit touché », aurait-il déclaré et d’ajouter. « Vous êtes des croyants, d’autres vont à la mosquée, certains à l’église. Mais les valeurs qu’on vous enseigne là-bas ce n’est pas ça ! Il ne faut pas être en contradiction avec ta propre vie. »

Une manifestation contre la hausse de l’électricité qui a tourné aux saccages et vols, avait couté la vie à une personne par balle, à Bouaké dans la région de Gbèkè au centre du pays en juillet dernier.

Une centaine de personnes qui seront jugées selon le gouvernement ont été interpellées. Les populations « Conscientes » de leur erreur , ont organisé une cérémonie de pardon envers le chef de l’Etat Alassane Ouattara.

KOACI.Com