PIT : le Président Séka Séka Joseph officialise son appartenance au RHDP

Après un long épisode politico-judiciaire qui a duré huit (08) mois et qui s’est soldé par la victoire du Prof Seka Seka Joseph, membre du Groupe pour la Légalité au PIT (Parti ivoirien des travailleurs) (GL PIT), élu nouveau Président du PIT, au détriment de M. Ahizi Aka Daniel, qui l’avait été, à l’issue du congrès de 2013, dans des conditions qui ne faisaient pas l’unanimité, le PIT a enfin un nouveau leader en la personne de Séka Séka Joseph.

Cela a été l’objet de la conférence de presse qu’a animée le Président Séka Séka Joseph, ce jeudi 18 août, à la Maison de la Presse, à Abidjan, en présence de la grande famille et de membres du directoire du PIT et surtout de M. Philippe Légré, représentant du Président du directoire du RHDP.

PIT-RHDP-1Cette conférence vivement attendue pour délier les langues au sujet du bicéphalisme qui minait le fonctionnement du PIT, a été une occasion pour le nouveau Président d’expliquer dans sa déclaration liminaire, les faits qui ont prévalus à la démission de M. Ahizi Aka Daniel.

A savoir que, « Dans une ambiance indigne d’un parti de gauche, faite de tricherie de tout genre, M. Ahizi Aka réussit à se faire élire. Mais voilà que ivre de sa victoire, le groupe à Ahizi Aka Daniel ainsi constitué s’est mis à festoyer dans un brouhaha, mettant fin au congrès et violant gravement les textes qui régissent le PIT, notamment que : les instances issues du Congrès n’ont pu être investies ; le procès-verbal devant sanctionner les travaux du congrès n’a pu être adopté » a indiqué le Président Séka Séka Joseph.

Cette situation va engendrer une longue crise interne qui ira jusqu’à mener M. Ahizi Aka Daniel et ses protagonistes les leaders du GL PIT, dont Kouablan François, Séka Séka Joseph et Kouassi Kouadio Mermoz devant le Tribunal de Première Instance d’Abidjan-Plateau, statuant en matière civile.

Ainsi, un an plus tard, « le tribunal des référés a donné son verdict ; Ahizi Aka Daniel est débouté le jeudi 28 juillet 2016. Le Président Séka Séka Joseph et la masse des militants qui se reconnaissent en lui sont confortés à leur place de dirigeants légaux du PIT » a déclaré le Président Séka Séka Joseph.

Il s’est par ailleurs penché après le cas Ahizi Aka, sur la situation sociale qui selon lui est en ébullition avec une atmosphère de plus en plus délétère. Il a égrainé entre autres, les derniers évènements de l’Université Félix Houphouët Boigny, la question des factures exorbitantes et cumulées de la CIE qui a révolté la population (violentes manifestations à Daloa, Bouaké, Yamoussoukro, Tiassalé), le problème de relogement des clandestins du Mont Péko et surtout l’indiscipline et l’incivisme des mécontents à Abidjan face à la démolition nécessaire des habitats de fortune ou occupants du domaine public.

« Subséquemment, toute mèche allumée à tort ou à raison pourrait faire basculer tout le pays encore dans la violence. Le PIT appelle donc la population au calme, à la compréhension, à la sérénité afin préserver la paix encore fragile. Le PIT conseille au gouvernement de se pencher sérieusement sur les questions qui fâchent telles que celle des factures de la CIE » a souhaité Séka Séka Joseph.

Membre en observation du RHDP, le PIT aux dires de son nouveau président entend officialiser son appartenance à cette famille politique aux fins de prendre part à tout dialogue républicain, apporter sa pierre à l’édifice de l’élaboration de la nouvelle constitution et surtout de participer aux prochaines élections législatives.

Il a été conforté à juste titre dans cette position par la présence de l’émissaire du RHDP, le ministre Philippe Légré qui a été porteur d’un message de félicitation au président victorieux du PIT et de soutien de la part de la conférence des présidents du RHDP.