Le plan du Rdr pour étouffer le Pdci-Rda

C’est désormais clair dans l’esprit des militants du parti d’Henri Konan Bédié. Il n’y a plus de doute sur les actes, faits et gestes de son principal allié, le Rassemblement des Républicains (Rdr). Tous savent désormais que le parti du Président Alassane Ouattara n’est pas prêt à céder le pouvoir au PdciRda malgré le pacte signé pour une alternance en 2020, même si le chef de l’Etat a officiellement annoncé sa retraite après son deuxième mandat. Ses yeux s’étant ouverts à l’issue des dernières législatives, le Pdci-Rda s’est mis en ordre de bataille pour remobiliser ses troupes afin de reconquérir le pouvoir d’Etat. Conscient de cela, le Rdr a décidé de changer de stratégie pour définitivement étouffer son allié qui s’est subitement réveillé. Le parti du Président Alassane Ouattara a rapidement levé sa sanction contre ses militants qu’il avait qualifiés d’indisciplinés lors des législatives. Ensuite, la direction du parti a décidé de constituer son groupe parlementaire pour ne pas que le Pdci-Rda se frotte trop à eux pour être informé des décisions qui seront prises. Pour enfin assommer le parti du Président Bédié, la chasse aux sorcières est lancée dans certains ministères où des ministres Rdr ont remplacé ceux du Pdci. De la Primature à l’exMinistère de l’Environnement et du développement durable en passant par le défunt Ministère de la Formation professionnelle, des cadres du Pdci-Rda seraient persécutés et chassés de leurs bureaux sans aucune forme d’explication. L’objectif étant d’étouffer économiquement les cadres du Parti d’Henri Konan Bédié. Pour le parti au pouvoir, la bataille pour 2020 est engagée. Et, il faut tout mettre en œuvre pour la remporter contre vents et marrées. Déjà, la succession du Président Alassane Ouattara se dessine. Selon des sources concordantes, le candidat du Rdr contre le Pdci-Rda serait l’actuel locataire de la Primature, Amadou Gon Coulibaly. Ce cacique du Rdr, selon notre source, use de toutes les stratégies pour tout balayer sur son chemin afin de se frayer un passage pour la Présidence après Alassane Ouattara. En outre, le staff dirigeant du RDR conduit par Amadou Soumahoro, a convaincu le Président Ouattara d’organiser le troisième congrès de ladite formation politique au premier semestre de 2017. Cette réunion devrait permettre de réorganiser les instances en place depuis le congrès de février 2008 et de donner des consignes fermes à la base pour la bataille de 2020.

JÉSUS MARIE GOTTAH