Un policier ivoirien lynché à mort : les faits

Le Dimanche 14 Août 2016, Un Mini Car Assurant Le Transport Commun Adjamé-Bingerville Se Doit De Convoyer Ses Clients À Adjamé Renault Comme Le Criait À Tue Tête Son Apprenti. Mais Contre Toute Attente, Les Transporteurs N’ont Pas Honoré Leur Part Du Contrat.
En effet, selon les témoins, à peine arrivé à Adjamé-Liberté, le chauffeur enclenche une manœuvre de demi-tour. Un policier en tenue civile, déjà frustré par ce geste, réclame sa monnaie. Avec une insolence assortie au langage de la rue, l’apprenti Gbaka l’envoie balader.

Il n’en faut pas plus pour qu’une bagarre éclate entre l’élément de police et cet apprenti. Dans la foulée, le chauffeur du véhicule prend parti pour son apprenti et conduit les hostilités.

Les secondes qui suivent seront fatales pour ce chauffeur qui est touché à deux reprises par des tirs déclenchés d’un pistolet automatique.

Le Policier Lynché À Son Tour…

Syndicats, chauffeurs de gbakas et apprentis qui ont assisté à la scène sont fous de rage ! Armés de pierres et bois se lancent à la poursuite de l’élément de police qu’ils rouent de coups malgré la proximité du commissariat du 7ème arrondissement de police.

C’est aux alentours de 20H30min qu’un cargo de la compagnie des CRS a pu s’approprier le corps méconnaissable de leur frère d’armes.Transporté par les sapeurs pompiers militaires dans un état très critique vers l’hôpital il décédera des suites de ses blessures.

Par ailleurs dans toute cette bousculade, son arme de dotation a été emportée.

http://soknews.net/