Projet de Nouvelle Constitution : Les cadres de la région de la Bagoué sensibilisés

Les Ministres Bruno Nabagné Koné et Kandia Kamara ont eu une rencontre d’échanges avec les ressortissants de la région de la Bagoué, le vendredi 14 octobre, à l’hôtel du District d’Abidjan-Plateau.

Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre d’une réunion de sensibilisation et de mobilisation pour le référendum sur la nouvelle constitution.
Pourquoi voter le  » Oui  » lors du référendum prochain, c’est ce que le ministre Bruno Koné, fils de la région de Bagoué a expliqué à ses  » frères et soeurs  ». Il a dans sa démarche expliqué l’historique des changements constitutionnels qu’a connu la Côte d’Ivoire avant de révéler certaines insuffisances de ces constitutions qui selon lui ont engendré plusieurs crises. Au regard des dispositions de ce nouveau projet de constitution, il a révélé que  » cette constitution va réunir les enfants de la Côte d’Ivoire ». Il a annoncé une vaste campagne référendaire dès le samedi 15 octobre dans le nord du pays.  » nous irons dans les hameaux, et les villages reculés de notre région pour mobiliser nos parents à voter  » Oui  » pour que la Côte d’Ivoire retrouve ces lettres de noblesse » a martelé Bruno Koné.

Quant à la ministre Kandia Kamara, elle a de prime à bord félicité les cadres pour cette mobilisation avant d’indiquer que, la région de la Bagoué fera 99% lors du vote référendaire le 30 octobre prochain. Rappelant les dispositions du projet de la nouvelle constitution pour les femmes, les jeunes et les chefs coutumiers, elle a instruit les chefs et les femmes à aller sensibiliser toute la région pour qu’au soir du 30 octobre, le  » Oui » puisse remporter.

Bien avant, M. Siama Bamba, président du Conseil régional de la Bagoué s’est félicité pour cette mobilisation avant de leur demander de rester debout comme un seul homme pour aller voter  » Oui  ».  » il s’agit de se mobiliser sans distinction aucune comme nous l’avons fait lors des dernières présidentielles  » a-t-il plaidé.

Certains députés et cadres de ladite région se sont saisis de cette occasion pour apporter des éclaircis sur certaines dispositions du projet de la Nouvelle Constitution.