RÉFORME DE LA CEI / La question de la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) préoccupe toujours l’Union européenne, partenaire stratégique (politique, économique, commercial) de la Côte d’lvoire.

La réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) préoccupe toujours l'Union européenne, partenaire stratégique (politique, économique, commercial) de la Côte d'lvoire

0
296

Jobst von Kirchmann (Ambassadeur Ue) : « Ça a été annoncé, on suit le processus »

 

La question de la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) préoccupe toujours l’Union européenne, partenaire stratégique (politique, économique, commercial) de la Côte d’lvoire. Le nouvel ambassadeur de l’Ue, Jobst von Kirchmann, qui a pris fonction en septembre dernier, remplaçant à ce poste JeanFrançois Valette, s’est intéressé à la question, jeudi 22 novembre 2018.

Cela, alors qu’il recevait à la résidence de l’Ue à Abidjan-Cocody, la presse nationale et internationale accréditée en Côte d’lvoire. «La question de la réforme de la Cei est importante. Ça [la réforme] a été annoncé. On suit le processus », a noté le diplomate européen. Cette réforme, il faut le rappeler, avait été réclamée par l’Ue dans un rapport d’une mission européenne qui a fuité en avril dernier.

Par ailleurs, pour accélérer ce processus, l’Ue accompagne la Côte d’lvoire à travers des programmes d’appui budgétaire. «Nous voulons un processus électoral apaisé au terme duquel le meilleur gagne », a souligné le remplaçant de M. Valette. Dans ce sens, il a informé que l’Ue accompagne le gouvernement ivoirien dans les préparatifs de l’élection présidentielle de 2020. Au titre de la gouvernance, l’ambassadeur de l’Ue prés la République de Côte d’lvoire s’est satisfait de la présence d’institutions importantes, reflétant la volonté du gouvernement de garantir l’Etat de droit, la démocratie, etc. Cependant, et citant le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, avec qui il a échangé mercredi dernier: « ce pays a besoin d’institutions indépendantes qui fonctionnent bien. » «On a toutes les institutions nécessaires ici en Côte d’lvoire. Mais, et je suis d’accord avec le président de l’Assemblée nationale, il faut qu’elles soient indépendantes >>, a-t-il insisté.

 

Jobst von Kirchmann ne s’est pas gardé de rappeler que les relations entre la Côte d’lvoire et l’Ue se sont normalisées après les tensions consécutives à la « publication » du rapport de la mission de l’Ue, pour le moins très accablant pour l’équipe dirigée par Alassane Ouattara. Dans la même veine, il a informé que les deux parties envisagent de reprendre << le dialogue politique qui n’a plus eu lieu depuis 2016, alors que cela devait se faire régulièrement >>.

 

ELYSÉE LATH (l’inter)

Facebook Comments