SANTE : DR AKA AOUELE, MINISTRE DE LA SANTE  EXHORTE CHAQUE FAMILLE A MENER LA SENSIBILISATION  POUR  LE RECUL DU DIABETE EN COTE D’IVOIRE

0
73

UN DIABÉTIQUE DOIT MANGER  TROIS FOIS PAR JOUR ET PRATIQUER LE SPORT RÉGULIÈREMENT

 C’est à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs) de Marcory que la Côte d’Ivoire a célébré la journée mondiale du diabète, jeudi 14 novembre 2018. Le thème a été: «Le diabète concerne chaque famille ». Dr Aka Aouélé a salué la mobilisation de qualité et en quantité des acteurs de la lutte contre cette maladie métabolique. En Côte d’Ivoire une personne sur deux a le diabète non diagnostiqué et ¼ de la  population a cette maladie.

Au cœur de cette maladie, la pauvreté.  Face à ce fléau, le ministre prône des activités de sensibilisation à outrance. Béité Abdoul Moumime, agent de santé professionnel, président de l’Ong Action Santé, a indiqué dans son intervention que son organisation a une vision claire de réduction de la pauvreté par des actions de santé. Créée le 07 février 2009, l’Ong Action Santé, exerçant en étroite collaboration avec le ministère de la Santé ivoirien, est très active dans la prévention par des campagnes de sensibilisation, de communication, des séances de santé, de dépistage et de conseils pour éclairer davantage les populations sur leur statut de santé.

 «Dans 24 régions de la Côte d’Ivoire, de 2016 à 2018, nous avons conseillé et communiqué  avec les ivoiriens pour qu’ils aillent tôt à l’hôpital afin de connaître leur statut », a indiqué le président de l’Ong Action Santé, Béité Abdoul Moumime, par ailleurs président des Ongs et Associations de lutte contre les maladies métaboliques.  Etablie à Marcory-Anoumabo cette Ong a pour objectif d’être  en contact permanent avec  les populations cibles. Aujourd’hui, 518 malades de diabètes sont suivis régulièrement par cette Ong. Béité Abdoul Moumime  remercie le  président Alassane Ouattara qui s’est inscrit dans la cause des démunis et surtout des enfants souffrant du diabète de type 1. Il se dit reconnaissant  de sa politique de gratuité de l’insuline des enfants à partir de 18 ans.

Le président des Ongs et Associations de lutte contre les maladies métaboliques en Côte d’Ivoire appelle une politique de prise en charge annuelle comme cela se faisait autrefois à l’Insp avec 75.000 FCFA par an pour les consultations et les bilans de santé. Sa deuxième doléance est l’accessibilité à l’insuline, puisque son acquisition reste difficile pour de nombreux patients malgré le coût réduit à 2.280 FCFA le flacon à la pharmacie de la santé publique.

Il  a exhorté les nombreux diabétiques présents à se faire dépister gratuitement à l’occasion de cette journée mondiale du diabète.  Il a donné des conseils  en alimentation saine et équilibrée. Il a profité de cette manifestation pour solliciter auprès des bailleurs de fonds des soutiens inconditionnels à leurs actions de bien-être des populations confrontées aux maladies métaboliques .Selon les spécialistes en la matière, le diabétique doit manger trois fois par jour et consommer régulièrement des fruits et légumes.

Disons que le diabète de type 2 se caractérise par un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) Il existe deux types de diabète. Entre autres, celui de type 1  qui frappe les enfants et adolescents qui ont une incapacité du pancréas à sécréter l’insuline, une hormone vitale. Le diabète de type 2  est une maladie caractérisée par un taux très élevé de glucose  (sucre) dans le sang. Il survient généralement dès l’âge de 40 ans. Et touche davantage les personnes obèses ou ayant un surplus de poids.

A.T.T.

Facebook Comments