SORO – ADO c’est fini: Les notes des services de Renseignement sur Bouaké qui indexent ses proches

SORO – ADO c’est fini : Les notes des services de Renseignement sur Bouaké qui indexent ses proches

Loin des nombreuses photos en ligne les montrant tout sourire. Guillaume Soro et Alassane Ouattara entretiennent. En privé, des rapports de plus en plus tendus. Le 4 Août, les deux hommes ont échangé une poignée de main glaciale a la résidence de Birahima Téné Ouattara, dans le quartier de la Riviera 3 d’Abidjan. Ils  y avaient fait le déplacement en vue de célébrer le mariage religieux de Rockeyatou, la fille du ministre des affaires présidentielles et frère cadet du président  Ivoirien. Selon nos informations, ce refroidissement s’expliquerait par l’existence de plusieurs notes des services  de renseignements imputant aux proches de Guillaume Soro d’avoir alimenté les violentes manifestations contre augmentation du coût de l’électricité à Bouaké (nord), ex-fief des Forces nouvelles (FN), le 22 juillet.  Lors de la journée du pardon organisée au lendemain de ces émeutes le ministre de l’intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko a Implicitement mis en cause le chef du parlement.

Un autre point de crispation réside dans le référendum constitutionnel devant permettre, d’Ici la fin de l’année, de créer un poste de vice-président de Côte d’Ivoire.

Les membres de l’entourage immédiat d’Alassane Ouattara soupçonnent Guillaume Soro de vouloir torpiller ce projet dans la mesure où cette fonction de dauphin constitutionnel ne lui échoirait pas

A lire:Guillaume SORO « renonce » à la Vice présidence

In La Lettre du continent LC-735