Aller au contenu

17 octobre 1961 : une minute de silence se produit lundi à travers le pays

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a effectué une correspondance aux membres du Gouvernement et aux walis dans laquelle il leur est rappelé les dispositions du décret présidentiel 21-392 du 16 octobre 2021 portant consécration de l’observation d’une minute de silence le 17 octobre à 11h du matin de chaque année au niveau du territoire national et des représentations diplomatiques et consulaires à l’étranger, à la mémoire des Chouhadas des massacres du 17 octobre 1961.

Le Premier ministre a rappelé, dans ce sens, que « le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décrété, en vertu du décret présidentiel 21-392 du 16 octobre 2021, l’observation d’une minute de silence le 17 octobre à 11h du matin de chaque année, à travers l’ensemble du territoire national et des représentations diplomatiques et consulaires algériennes à l’étranger, et ce, à la mémoire des Chouhadas des massacres du 17 octobre 1961 à Paris (France) ».

Benabderrahmane a insisté sur « l’impératif d’instruire l’ensemble des services du Gouvernement, concernant ou locaux, ainsi qu’aux instances et aux institutions publiques y pertinentes, afin d’alviter les cadres, les fonctionnaires, le personnel et les travailleurs à observer une minute de silence le 17 octobre 2022 à 11h du matin ».

« Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger doit inviter tous les chefs de nos représentations diplomatiques et consulaires à l’étranger à observer une minute de silence, aux côtés de tous les cadres et personnels au niveau des centres diplomatiques et consulaires de l’Algérie à l’étranger », selon la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *