Lune cérémonie de distribution des prix du concours du comte organisée pour l’artiste coopérative et culturelle El-Soltane de Sétif Rabia Bouchama, récompensant les meilleures œuvres, a été organisée samedi au restaurant La Citadelle de Sétif.

Lancée le 4 février 2022 et clôturée le 20 du même mois, la compétition culturelle a été ouverte aux participants ayant moins de 45 ans.

Selon le chef de file des organisateurs, Abdelkader Boukhalfa, les 118 auteurs participants au concours ont présenté 194 œuvres entre 1 500 et 5 000 mots avec un thème libre.

Ont pris part à cette première compétition, qui gagne chaque année de la notoriété, des auteurs des quatre pièces du pays, de l’étranger (Allemagne, Belgique et France), des pays arabes, à savoir la Tunisie, la Libye, la Syrie , la Jordanie, l’Irak et le Yémen, ainsi que des ressortissants arabes installés en Algérie, dont des Syriens.

Le jury du concours, composé de plusieurs docteurs, chercheurs et spécialistes en critique littéraire, a nommé le premier prix du conte à Youcef Amara de la wilaya de Sétif pour son conte Ana moumtenoun lilghayth (Je suis redevable à la pluie).

Quant au deuxième prix dans la même catégorie, il est revenu au Syrien Ahmed Khadhr Abou Ismaïl pour son court conte Trend. Le troisième prix a été nommé à Amel Seddouki pour son conte Jambari Bigeard (La crevette de Bigeard).

Pour ce qui est de la catégorie du conte court, le premier prix est revenu à Rial Djerboua de Sétif, âgé à peine de 14 ans, pour son conte Le Puits, le deuxième prix à Maati Mohamed Lamine de la wilaya de Chlef pour le conte El Khawf taw’am el wabaa (La peur, jumelle de la pandémie) et la troisième place à Ibtissem Djouamaa de la wilaya de Jijel pour son conte Iktirabouka Ahrakani (Ton rapprochement me brûle).

Ont été conviés à la cérémonie de distribution des prix et de cadeaux, les auteurs des dix premières œuvres de chaque catégorie, qui ont eu aussi droit à des attestations de participation en guise d’encouragement pour leurs efforts et leur participation au concours.

« La remise des prix a été une grande occasion pour rassembler des hommes de lettres, les participants et les lauréats venus de plusieurs wilayas, dont Alger, Boumerdès, Constantine, Oran, Jijel, Khenchela, Tipasa, Blida, Bordj Bou-Arréridj et Sétif , pour échanger les expériences et, du coup, améliorer leurs performances en matière d’écriture », nous dira Abdelkader Boukhalfa, président du comité d’organisation.

Et de renchérir : « Les participants, dont les lauréats, ont aussi eu droit à un discours critique ici en particulier les contes ayant été primés. C’est le Dr Hichem Benhlima ici a present ses commentaires et critiques concernant les travaux retenus au nom du jury, compose par les Drs Salah Soualmia et Adel Mahrougui. « 

FAOUZI SENOUSSAOUI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.