Les joueurs de la JSK étaient agréablement surpris de recevoir, avant-hier après midi au stade du 1er-Novembre, la visite de leur jeune coéquipier, Koceila Boualia, rentré la veille du Qatar où il avait subi, rappelons-le, une délicate intervention acte chirurgical au niveau des ligaments croisés du genou. Oui, selon les propres aveux du jeune prodige kabyle, l’opération chirurgicale a été couronnée de succès au début du mois de décembre à l’hôpital spécialisé « Aspetar » de Doha grâce à une bonne prise en charge de la Fédération algérienne de football (FAF) D’une phase de convalescence et d’un début suivi de rééducation dans le même établissement hospitalier, voilà que Boualia est finalement rentré au bercail pour retrouver la chaleur familiale et peaufiner son travail de rééducation et de remise en forme dans des conditions idéales. À travers le site officiel de la JSK, Boualia n’a hésité à adresser tous ses sentiments de gratitude aux responsables de la FAF et aux dirigeants de la JSK qui l’ont accompagné tout au long de cette dure épreuve et à exprimer sa joie de retrouver sa famille et son environnement habituel.

« Sincèrement, je n’ai rien manqué de tout au long de mon séjour à l’hôpital ‘Aspetar’ de Doha où je fus bien pris en charge sur le double plan médical et humain. Je me réjouis de me retrouver parmi les miens pour continuer mon travail de rééducation qui exige encore une grosse charge de travail et surtout d’énormes sacrifices pour me remettre sur pied d’ici quelques mois encore », dit Boualia. Ce dernier a tenu à préciser que « la phase de rééducation exigea encore un mois et demi d’efforts ici en Algérie et sera suivie d’un travail physique de renforcement musculaire et de remise en forme appropriée où nos différents staffs médicaux sont compétents dans un tel domaine surtout que de nombreux footballeurs algériens ont déjà réussi une telle épreuve ».

Ceci dit, le sympathique Koceila n’a pas pu résister à l’envie d’aller saluer ses coéquipiers à l’entraînement pour se retremper dans l’ambiance de son club de toujours et surtout encourager les copains à se surpasser, ce jeudi, pour s’imposer face à la formation de Royal Leopards d’Eswatini et composter ainsi le fameux billet qualificatif pour les poules de la Coupe de la CAF. De leur côté, les joueurs kabyles tout comme leurs staffs techniques et médicaux étaient visiblement ravis de revoir leur jeune attaquant, surtout à la veille de ces chaudes retrouvailles face aux Swazis qui sont finalement attendus demain, avant la mi-journée, à l’aéroport international Houari-Boumediene pour rallier immédiatement la villa de Tizi Ouzou et installer leur QG à l’hôtel Taghzout d’Oued Aïssi ou logent généralement les équipes visiteuses.

Et si les Canaris poursuivent assidûment leur préparation d’avant-match, depuis dimanche à leur retour de Tlemcen, les staffs technique et médical ont scindé l’effectif en deux groupes, en l’occurrence les joueurs non qualifiés pour la compétition africaine qui bénéficient d’un travail individuel et de tests PCR pour éviter tout risque de contagion et les joueurs concernés par le match de jeudi qui ont été enfermés dans une véritable bulle à l’hôtel Relais vert de Takhoukht tout en bénéficiant de séances d’entraînement quotidien sous haute surveillance médicale tout cela pour éviter toute éventuelle contamination surtout que le groupe qualifié pour la Coupe de la CAF est de plus en plus restreint.

Mohamed HAOUCHINE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.