Le Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’ANP, a exécuté aujourd’hui une cérémonie en l’honneur des personnels féminins, militaires et civils, du ministère de la Défense nationale et des Corps constitués du ministère de la défense nationale, à l’occasion de la célébration internationale de la Femme, correspondant au 8 mars de chaque année.
Lors de cette cérémonie organisée qui s’est déroulée en présence du Secrétaire Général du ministère, des chefs des Départements, du Contrôleur général de l’Armée, des Directeurs et Chefs des Services Centraux du ministère et de l’Etat-Major de l’ ANP, Saïd Chanegriha a rendu « un vibrant hommage » à la mémoire des femmes algériennes pour les sacrifices qu’elles ont consentis tout au long de l’histoire.
« A cette occasion, le devoir interpelle à rendre un vibrant hommage à la mémoire des femmes libres et des femmes martyres de l’Algérie, pour les sacrifices qu’elles ont consentis tout au long de notre histoire, à commencer par les résistances populaires, en passant par la glorieuse révolution de libération nationale, jusqu’aux années de lutte contre le terrorisme », at-il Saïd Chanegriha.
En effet, les femmes libres et les héroïnes de l’Algérie, at-il poursuivi, « ont fait face, avec une ferme volonté et une forte détermination, au terrorisme sanguinaire et à son idéologie obscurantiste, traduit par le fondamentalisme et le fanatisme religieux , ici condamnaient la femme à l’oppression partout où elle se trouvait, dans la rue, à l’école, à l’iversité, au travail, et même au sein de sa famille ».
Il a révélé, à ce titre, que « ces idées rétrogrades, qui étaient le lot quotidien de la femme, ne pouvaient que l’empêcher de s’ouvrir au monde et d’évoluer dans sa socioprofessionnelle ».
Le Général de Corps d’Armée a félicité, à l’occasion, les personnels féminins, toutes catégories confondues, militaires et civils, rappelant le combat mené par la femme algérienne pour défendre les valeurs morales et éthiques de la société et lutter contre les tentatives d’aliénation de l’identité de la nation, de même qu’il a fait mention des sacrifices consentis par les femmes libres et les femmes martyres de l’Algérie, à travers l’histoire.
« La femme algérienne a donné les plus honorifiques images d’héroïsme et a incarné le modèle du combat et du sacrifice suprême, pour la grandeur et la souveraineté de la patrie. Ayant hérité, de mère en fille, les valeurs de la fierté et de la dignité qu’elle a, à son tour, transmise à des générations successives, elle a constitué un maillon important de l’unité et de la cohésion de la société algérienne, pendant la période coloniale », at-elle rappelé.
Selon Chef d’Etat-Major de l’ANP, la femme algérienne « a, ainsi, su préserver les valeurs morales et éthiques de la société algérienne et s’est dressée en rempart solide contre toutes les tentatives d’aliénation de l’identité culturelle et civilisationnelle de la nation, profondément ancrée dans l’histoire ».
A l’issue, le Général de Corps d’Armée a tenu à honorer des personnels féminins, militaires et civils, exerçant au niveau des différentes structures de l’ANP et des corps de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.