Une réunion du Conseil des ministres, présidée par le président Abdelmadjid Tebboune, a été consacrée, ce dimanche, à l’examen et à l’approbation des projets de loi relatifs à plusieurs secteurs, indique un communiqué du Conseil dont la traduction de l’APS est ici :

« Le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, dimanche 21 novembre 2021, une séance du Conseil des Ministres consacrée à l’examen et à l’approbation du projet de loi organique modifiant et intégrant la loi organique relative aux attributions, à l’organisation et au fonctionnement du Conseil d’Etat et le projet de loi modifiant et intégrant la loi relative à l’aide juridictionnelle gratuite, dans le cadre de l’adaptation des dispositions de ces deux textes juridiques avec celles de la Constitution 2020. Au terme de la présentation des exposés relatifs aux filières de la transition énergétique, de la pêche et des micro-entreprises, le Président de la République a donné les indications suivantes :

Concernant le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique :

– Importance de rationaliser la consommation locale de gaz afin de préserver les ressources énergétiques, augmentant ainsi les capacités d’exportation.

– Collaborer avec les pays développés à la recherche de techniques pour généraliser l’utilisation des énergies renouvelables.

– Fixer un délai maximum de trois mois pour la transition énergétique par l’utilisation de l’énergie solaire dans certains établissements et équipements publics, notamment dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

– Obliger toutes les communes du pays à utiliser l’énergie solaire dans l’éclairage public, y compris sur les autoroutes et les zones montagneuses comme les Aurès, Ouarsenis et le Djurdjura.

– Redéfinir les critères d’importation de chaudières domestiques pour tenir compte des normes de sécurité et de la transition énergétique actuelle.

– Lancer une campagne nationale gratuite pour le contrôle des radiateurs au gaz naturel afin de protéger la vie de nos concitoyens.

– Interdire l’utilisation du bois dans les projets de construction de logements et le remplacer par du PVC, afin de préserver la richesse des forêts.

– Orienter progressivement le secteur du bâtiment et des travaux publics vers l’adoption de normes environnementales économes en énergie pour éviter l’utilisation de matériaux nocifs pour l’environnement.

– Mettre en place dans les meilleurs délais le Conseil supérieur de l’énergie pour lui confier des missions de prospective et d’évaluation dans ce secteur.

Concernant la pêche et le secteur de la pêche :

Le Président s’est félicité des progrès et de la coordination entre les Ministères de l’Intérieur, de l’Industrie et de la Pêche pour la mise en œuvre des projets d’extension des activités de construction navale, dans les zones pilotes, soulignant l’impératif de privilégier :

-L’extension de l’activité de construction navale à l’ensemble de la bande côtière algérienne, pour aller vers une véritable industrialisation, selon un plan de développement sectoriel basé sur des partenariats internationaux qui permettent le développement qualitatif et quantitatif des ressources halieutiques.

-Workuvrer pour permettre à l’Algérie de retrouver son rôle de pionnier dans le secteur maritime à travers la concurrence dans les investissements et la production halieutique.

– Donner plus de structures foncières à de vrais investisseurs dans le secteur de la pêche, un secteur stratégique, générateur de richesse et l’un des piliers de la sécurité alimentaire.

Concernant l’accompagnement des jeunes et l’emploi :

-Unifier la gestion de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE), de l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM) et de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) en les soumettant à la tutelle du Ministre délégué au Premier Ministre, chargé de la Micro-entreprise, dans un délai n’excédant pas un mois.

-Donner une chance à des jeunes en difficulté, ayant bénéficié de crédits d’aide à l’emploi, les exempter de poursuites judiciaires, adopter une approche économique de traitement selon un plan de remboursement de dette.

– De charger le Ministre délégué auprès du Président du Conseil des Ministres, chargé de la Micro-entreprise, de soumettre un recensement périodique semestriel relatif au nombre d’emplois créés.

Conditions générales d’Utilisation:

– Charger le Directeur de Cabinet de la Présidence de la République d’évaluer les décisions du Conseil des Ministres qui ont déjà été mises en œuvre et d’assurer le suivi de celles qui ne sont pas encore mises en œuvre.

– Régulariser la situation de toutes les entreprises économiques productives privées exercées sur les terres agricoles en leur délivrant des permis de construire.

– Charger le Médiateur de la République de prendre en charge les préoccupations des industriels dont les projets sont suspendus pour des raisons bureaucratiques remontant à la gestion de la période précédente.

– Conférer une formule commerciale et économique au guichet unique dédié à la régularisation des pratiques d’investissement à l’avenir.

Le Président de la République a également salué les efforts déployés dans le secteur industriel, dont les indicateurs positifs commencent à se manifester. Avant l’ajournement de la session, le Conseil a approuvé diverses décisions individuelles sur la nomination et la cessation des fonctions pour les fonctions supérieures de l’État ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *