Le public de Médéa avait rendez-vous avec la musique symphonique lors d’un concert de l’Orchestre des jeunes d’Algérie et de la chorale Icosium, vendredi après-midi, dans la salle de conférence de la faculté de droit de l’Université Yahia-Fares de Médéa. Organisé en collaboration avec l’Office national de la culture et de l’information et l’Office du droit d’auteur et des droits de voisinage, le concert s’est tenu sous la direction du Maestro Salim Dada qui a dirigé plusieurs interprétations de musique classique de Vivaldi, Saint-Saëns, Fauré, Jenkins, ainsi que ainsi que des compositions du chef d’orchestre Dada et des jeunes musiciens Hamai et Faldoun. Il s’agit du premier concert symphonique donné à Médéa à l’occasion de la troisième tournée en Algérie de l’Orchestre des jeunes, créé en 2018. Selon le directeur Dada, le groupe a été sélectionné après une formation intensive qui a réuni les meilleurs musiciens de la genre symphonique mondial. Des stages suivis par des spécialistes et suivis de l’organisation de concerts dont celui de Médéa qui inaugure le cycle des concerts, car c’est une ville qui compte un large public de mélomanes et de connaisseurs, et qui possède une grande salle de représentations théâtrales.

Le programme comprend une variété de morceaux de musique universelle et de musique algérienne, y compris des nouveautés. L’orchestre a interprété des pièces de Vivaldi (Italie), Jenkis (Angleterre), Saint Saëns – dont le monde célèbre le centenaire, compositeur qui a vécu en Algérie et y est mort en 1821 -, Gabriel Fauré ainsi que des musiques composées par de jeunes musiciens, l’Icosium chorale et la compagnie Salim Dada.

M. EL-BEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *