La Cour d’Alger a confirmé, mercredi, le verdict de première instance prononcé à l’encontre de l’ancien ministre de la Poste et des Télécommunications, Houda Imane Feraoun, soit une peine de trois ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de dinars pour son implication dans une affaire de corruption alors qu’elle était ministre du secteur. L’ancien directeur général d’Algérie Télécom (AT), Tayeb Kebbal a également poursuivi dans la même affaire a été condamné à une peine de quatre ans de prison ferme, après sa condamnation en première instance à cinq ans de prison ferme et une amende d ‘un million de dinars.

Lire également les articles de # Liberté en cliquant sur ces deux titres : « 6 ans de prison ferme requise à l’encontre de l’ex-ministre Houda Feraoun » & « Houda n’est plus » Faraoun « ! »

LIBERTÉ-Numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.