Violences contre les femmes

Cette campagne, initiée par le Fonds des Nations Unies pour la population (Fnuap), a débuté le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et s’est terminée le 10 décembre, Journée internationale des droits humains des femmes.

La campagne des « 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes » s’est achevée jeudi en Algérie, comme dans d’autres pays. Cette campagne, initiée par le Fonds des Nations Unies pour la population (Fnuap), a débuté le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et s’est terminée le 10 décembre, Journée internationale des droits humains des femmes.

Elle inclut également la violence à l’encontre des filles, d’où le nom de « violence basée sur le genre ». « Y compris les deux activités liées au projet Rana Hna, la formidable équipe JFA a assuré 14 ateliers avec en moyenne 10 femmes bénéficiaires », a déclaré Amel Hadjadj, du collectif Journal Algérien Féministe (JFA), faisant le bilan de ces 16 jours d’actions. .

La JFA a effectué une tournée de plusieurs jours qui a emmené ses membres dans différentes régions du pays. « Notre objectif initial était de créer une alphabétisation juridique autour des lois qui nous affectent, les « femmes », et de sensibiliser aux pratiques sociales discriminatoires et violentes.

Après avoir élaboré le module, le document d’orientation et les outils avec les experts bénévoles, nous avons pu réaliser, dans le cadre de la campagne contre les violences faites aux femmes 2021, des ateliers et formations à Alger (objectifs différents), Adrar, Biskra, Tizi Ouzou et El Bayadh en face à face…, et sur le virtuel, nous avons eu le plaisir d’ajouter Médéa, Béjaïa, Skikda, Ouargla et Constantine », explique-t-on.

A bientôt


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.