Le ministère de la Culture et des Arts a annoncé une série de mesures pour la préservation du patrimoine culturel immatériel dont la mise en place d’un groupe de travail chargé du suivi du dossier, a indiqué le ministère, lundi, dans un communiqué.
La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, a donné instruction lors de l’installation des membres de ce groupe, la création d’une « commission nationale consultative plurisectorielle » qui aura pour mission la « préservation et la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel « .
Elle sera composée de chercheurs et spécialistes en la matière, en plus de représentants d’établissements sous tutelle et de ministères concernés.
Appelant à accélérer la préparation d’un « dossier complet sur l’habitude traditionnelle », Soraya Mouloudji s’est enquise sur l’état d’avancement des dossiers d’inscription au patrimoine mondial, notamment celui de la « gravure sur métaux », a dossier commun présenté au nom de plusieurs pays arabes, dont l’Algérie, et qui devra être présenté fin mars à l’Unesco.
La ministre a également passé en revue le dossier de classement de la musique raï -en cours d’évaluation au niveau de l’agence onusienne spécialisée qui devra trancher en décembre prochain-, en plus de ceux relatifs à la « distillation de l’eau de rose « et des » meddahate « , dossiers présentés à l’Unesco news, ajoute la même source.
Le ministère de la Culture a instruit également la « création de plateforme numérique et une base de données du patrimoine culturel immatériel » en appelant à engager une réflexion pour la création d’un « musée national pour la valorisation du patrimoine immatériel », a conclu le communiqué .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *