GUERRE DE LIBÉRATION NATIONALE

Désormais, les chercheurs auront libre accès aux archives publiques « produites dans le cadre d’affaires relatives à des faits commis en relation avec la guerre d’Algérie entre le 1er novembre 1954 et le 31 décembre 1966 ».

Sous la signature de plusieurs ministres français (Premier ministre, ministre de la Culture, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, ministre des Armées, ministre de l’Intérieur, ministre de la Justice), le Journal Officiel du 23 décembre précise les lieux d’accès : Archives nationales, Archives nationales d’Outre-mer (Aix-en-Provence), Services départementaux des archives, Service des archives de la Préfecture de police, Services des archives relevant du ministère des Armées et Archives de gestion du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

A bientôt


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.