Le très attendu Salon International du Livre d’Alger dans sa 25e édition rouvre ses portes après deux ans d’absence. Il se tiendra du 24 au 31 mars 2022 au Palais des Expositions.

C’est ce qu’a indiqué avant-hier le ministère du Patrimoine et des Arts à travers un communiqué publié sur sa page Facebook. Bien que « symbolique », comme le mentionne le communiqué précité, il marque néanmoins un quart de siècle d’existence de l’un des événements littéraires les plus suivis au Maghreb et en Afrique, attirant chaque année plus d’un million de visiteurs.

Le black-out de deux ans dû à l’urgence sanitaire qui a fortement touché le marché du livre, les maisons d’édition et les libraires dont beaucoup ont fermé, le retour de Sila aura pour mission de relancer le secteur du livre, en présentant les publications des deux dernières ans, l’actualité des éditeurs, mais surtout pour recréer le lien entre auteurs et lecteurs.

Par ailleurs, l’invité d’honneur cette année sera l’Italie, « un pays voisin et ami connu pour sa production culturelle prolifique », lit-on dans le communiqué, qui ajoute que le choix du pays de la botte vaut aussi « pour le soutien apporté à « l’Algérie pendant la guerre de libération, à son inestimable richesse culturelle et patrimoniale qui seront des éléments favorables à la réussite de cette édition anniversaire ».

Dans le cadre de la prévention contre la propagation du coronavirus, le ministère du Patrimoine culturel et des Activités avait proposé pour la première fois en 2020 une version virtuelle du spectacle, face à l’impossibilité de tenir cet événement qui draine plus d’un million de visiteurs. , avant d’opter pour l’annulation du spectacle pour les années 2020 et 2021.

Puis, dans sa version présentiel, le 25e Salon international du livre d’Alger était initialement prévu du 6 au 15 janvier 2022, comme annoncé en octobre dernier par le commissaire éphémère de l’événement, Salah Miloud, remplacé par Mohamed. , de la National Graphic Arts Society, et curateur de Sila en 2019.

Lors de sa dernière édition en 2019, le Salon international du livre d’Alger avait enregistré la participation de 1 030 maisons d’édition de 36 pays, dont 298 sont algériennes, plus de 250 000 ouvrages exposés et près de 1,2 million de visiteurs, selon les données fournies par la police. gare.

Yasmine AZZOUZ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.