Dans une interview à la chaîne qatarie Al-Kass, le président de la Fédération algérienne de football (FAF) a indiqué que l’objectif principal de l’équipe nationale lors de la CAN-2022, prévue le mois prochain au Cameroun, est de remporter le titre continental. « Pour nous, c’est une phase finale très spéciale de la CAN. Nous sommes détenteurs de la Coupe d’Afrique des Nations. Notre mission ne sera pas facile, bien sûr, d’autant plus que nous sommes désormais l’équipe à battre, mais notre équipe fait toujours partie des favorites pour le sacre final au Cameroun. Je pense que toutes les conditions sont réunies pour revenir avec le trophée et remporter notre troisième titre africain, ce qui sera énorme pour nous les Algériens », souligne le président de la FAF. L’Algérie affrontera dans la poule F lors de la CAN-2022 la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale et, enfin, la Sierra Leone.

Interrogé également sur le barrage de la Coupe du monde prévu en mars prochain et sa préférence pour l’adversaire qui se rencontrera le mois prochain lors du tirage au sort qui aura lieu au Cameroun, le premier responsable de l’instance fédérale a admis qu’il n’avait pas de préférence : « J’ai absolument aucune préférence pour notre prochain adversaire en séries éliminatoires. Nous affronterons l’une des cinq équipes du top 2. L’objectif reste le même, qui est de se qualifier pour la Coupe du monde. En tout cas, j’aimerais que toutes les équipes maghrébines puissent être présentes ici au Qatar l’année prochaine ». A noter que le tirage au sort des barrages aura lieu entre le 22 et le 26 janvier.

Sur la possibilité de traverser l’Egypte aux barrages avec un derby dont on connaît l’histoire, le président de la FAF a insisté sur le fait que le contexte cette fois est totalement différent, faisant une comparaison avec ce qui se passe. Oum Dourman en 2009. « C’est une probabilité qu’on ne peut exclure, mais je pense que le match d’Oum Dourman est un lointain souvenir. Le contexte, cette fois, est différent », a conclu le premier responsable de la FAF.

Sofiane M.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *