Sondage de la Fondation Anna Lindh

Les résultats de l’enquête sur les tendances interculturelles, réalisée dans la région euro-méditerranéenne par la Fondation Anna Lindh (FAL), présidée par la princesse Rym Al Ali (fille du diplomate algérien Lakhdar Brahimi, mariée, depuis 2004, à un prince jordanien ), révèle qu’au-delà de 70 % des Algériens sont favorables aux « interactions culturelles » en Méditerranée.

La Fondation a articulé ses recherches sur tous les aspects liés à la diversité culturelle et sociale, y compris les obstacles aux rencontres interculturelles, les valeurs clés dans l’éducation des enfants, le rôle des femmes dans la société et les bénéfices de l’ère numérique.

L’objectif de cette enquête est d’identifier les similitudes et les différences entre les habitants de la région euro-méditerranéenne en termes d’opinion, de culture ou d’éducation, mais aussi de recueillir leurs appréciations sur les aspects critiques de la vie dans les différents pays de la région.

L’enquête a porté sur 13 000 personnes dans 13 pays, huit européens (Croatie, Chypre, République tchèque, Allemagne, Grèce, Irlande, Roumanie, Suède) et cinq pays d’autres régions du monde (Algérie, Jordanie, Liban, Mauritanie et Maroc), met en évidence une nette propension des personnes interrogées à apprécier l’immense potentiel du melting-pot et la diversité culturelle et religieuse des deux rives du bassin méditerranéen.

A bientôt


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.