Six ans se sont déjà écoulés depuis la mort d’Hocine Aït Ahmed, mais le combat de ce leader historique et fondateur du Front des force socialistes (FFS) reste toujours une référence essentielle pour la nouvelle génération de militants, comme le soulignait Youcef Aouchiche . Secrétaire des CFF, lors d’une méditation organisée jeudi dans la commune d’Aït Yahia, à 45 kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou.

M. Aouchiche est ainsi revenu sur la route du fondateur de son parti qui était, a-t-il déclaré, l’un des précurseurs de la lutte démocratique en Algérie. « Nous sommes venus ici aujourd’hui pour rendre hommage à la tombe d’un homme qui nous a ouvert la voie dans la lutte et dans la lutte démocratique.

A bientôt


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.