Signé jeudi à Alger, en présence du Premier ministre, du ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, des membres du gouvernement et du gouverneur de la Banque d’Algérie.
L’accord a été signé par le directeur général du Groupement d’intérêt économique de la Monnaie (GIE Monétique), Madjid Messaoudene, le directeur général d’Algérie Poste, Baya Hanoufi, et le directeur général de la Transaction Automation Company. interbancaire et monétique (SATIM), Nawel Benkritly.
Aïmene Benabderrahmane a précisé que plus de deux millions de transactions commerciales via les terminaux de paiement électronique (TPE) ont été enregistrées en 2021, avec un montant global de près de 15 milliards de DA, soit une augmentation estimée de 220% par rapport à 2020 où le montant total avait atteint 4,7 milliards de DA, le résultat de 711 000 opérations.
Le Premier ministre a relevé que les transactions de paiement électronique sont passées de 3,3 millions de transactions en 2020 à plus de 6,3 millions de transactions en 2021 avec des encours supérieurs à 8 milliards de DA contre 4 milliards de DA en 2020.
Aïmene Benabderrahmane a également indiqué que plus de 16 millions de cartes de paiement seront disponibles d’ici 2024, plus d’un million de commerçants seront équipés en TPE, et que plus de 10 000 services commerciaux seront disponibles en ligne.
Pour sa part, le ministre des Postes et Télécommunications, Karim
Bibi-Triki a indiqué que cet accord permettra aux opérateurs économiques de s’orienter de manière simple vers tous les porteurs de cartes de paiement électronique, en vue de présenter leurs services via Internet au profit des citoyens.

LIBERTÉ-Numérique / APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.