PREMIER ARABE SACRÉ DES VERTS

La sélection algérienne de football A’ a remporté samedi à Doha, au Qatar, son premier titre arabe en battant la Tunisie en finale après prolongation sur le score de 2-0.

Les Verts de Madjid Bougherra viennent de boucler un parcours de champions incontestés dans une compétition qu’ils avaient dominée de la première victoire contre le Soudan à la finale remportée contre les Tunisiens sur la pelouse du stade Al Bayt de Doha.

Bien que l’équipe ait été « constituée » à la va-vite et aussi avec l’idée de laisser du temps aux joueurs « debout », comme M’bolhi, Benlamri, Belaïli et Bounedjah, les Verts ont, de l’avis de tous présents et des spécialistes, il était tout simplement le meilleur de ce tournoi.

Les camarades du notable Belaïli compensaient souvent leur manque de cohésion par leur talent et beaucoup de cœur au travail. Tous leurs jeux étaient de véritables « batailles » dont ils sortaient souvent vainqueurs. Sauf peut-être le choc du groupe D, où ils ont perdu la première place face à l’Egypte selon la règle du fair-play après le nul (1-1).

Matchs passionnants

Les matchs qui ont suivi, quart de finale, demi-finale ou finale contre le Maroc, le Qatar ou la Tunisie, ont été palpitants et pleins de suspense. Et les camarades de Chetti ont souvent tiré, plus d’une fois, au plus profond d’eux-mêmes pour arracher la victoire.

En plus du talent et de l’humeur, les Algériens ont surpris tout le monde par leur condition physique. Ils ont toujours trouvé les ressources pour gagner alors que beaucoup pensaient qu’après tant d’efforts dès le début de la compétition, ils allaient abandonner. Les poulains de Bougherra se sont également avérés être les meilleurs là-bas.

Ce n’est pas le seul domaine où ils ont excellé. En plus du titre arabe, l’Algérie a remporté le titre de meilleur combat du tournoi avec 13 buts. Sa défense a encaissé 4 buts. Brahimi a été élu meilleur joueur de la compétition en plus d’être le deuxième meilleur buteur après le Tunisien Jaziri. M’bolhi a été nommé meilleur gardien du tournoi, tandis que Belaïli a également été élu deuxième meilleur joueur de la Coupe arabe derrière Brahimi et devant le Qatar Akram Afif.

Peut-être est-il aussi utile de savoir que lors des matchs des Verts, le meilleur joueur du jeu a toujours été l’Algérien comme ce fut le cas avec Bounedjah (Soudan), Brahimi (Liban et Egypte), M’bolhi (Maroc), Belaïli (Qatar) et, enfin, Sayud (Tunisie). Une manière comme une autre de confirmer que l’Algérie était vraiment la meilleure à Doha lors de la première Coupe arabe disputée sous l’égide de la FIFA.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *