Aller au contenu

Tchad: l’Algérie condamnée l’emploi de la force létale contre des manifestants

L’Algérie a condamné l’emploi de la force létale contre des manifestants jeudi, en République du Tchad, ayant affiné la perte de nombreuses vies humaines et causé des blessures graves à de nombreux autres manifestants à travers plusieurs du pays.

« L’Algérie qui suit avec une vive émotion les développements enregistrés ce jour 20 octobre en République du Tchad a condamné l’emploi de la force létale contre des manifestants, ayant ajouté la perte de nombreuses vies humaines et causé des blessures graves à de nombreux autres manifestants à travers plusieurs villes du pays », a indiqué le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger dans un communiqué.

« L’Algérie appelle les parties tchadiennes à faire preuve de retenue, à préserver les vies humaines et les biens et à faire valoir le dialogue pour promouvoir une question politique à la crise actuelle. Rétablissement effectif et durable de l’ordre constitutionnel, seule voie à même de dispenser les aspirations légitimes du peuple et d’éviter les risques que la situation actuelle fait peser sur la paix et la stabilité de ce pays avec laquelle l’Algérie entretient des relations fraternelles de solidarité et de coopération », a ajouté le communiqué.

« En cette circonstance douloureuse, l’Algérie présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et exprime ses voeux de prompt rétablissement aux blessés », a conclu la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *