Le projet de budget, gestion 2022 du ministère d’État chargé de l’élaboration et de la coordination de l’action gouvernementale comporte trois axes principaux. Il s’agit de la consolidation et de la pérennité des résultats de Pag 2016-2021 ; l’accélération du développement économique et social du Bénin et le renforcement des principales fonctions du Ministère, notamment la sécurité sociale, l’évaluation des politiques publiques et la coordination de l’action gouvernementale.

Ainsi, pour une gestion à l’horizon 2022, les prévisions de dépenses du ministère s’élèvent à 5 954 438 000 FCfa contre 10 838 248 258 en 2021, soit une baisse de 45%. Le budget 2022 se décompose comme suit : 4 292 438 000 FCFA pour les dépenses ordinaires et 1 662 000 000 FCFA pour les dépenses en capital, soit 28% du budget total.

Par rapport à 2021, le budget du ministère a été réduit de 45 % en raison de la baisse des dépenses de fonctionnement de 15 % et des dépenses d’investissement de 71 %. Ceci est lié à l’expiration de la plupart des projets en portefeuille (Parasep, Pagipg, Pcm-Bonou) et au transfert de certaines structures (Instad, Ex-Insae, Dgfd et Swedd).

La synthèse des crédits par programme en 2022 constate une augmentation de 7 % des crédits du programme 015, une diminution de 35 % des crédits du programme 016 par rapport à 2021 et la suppression du programme 017 pour les raisons évoquées ci-dessus.

Pour le Ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, le cadre de performance du programme prévoit au total 12 indicateurs de performance, à savoir 07 pour le programme 015 et 05 pour le programme 016. Le portefeuille Pip en 2021 comprend 04 projets, dont 03 en clôture. 2021.

Les dépenses d’investissement financent les deux projets prioritaires du Ministère, notamment le Projet d’études prospectives et de renforcement du cadre d’aménagement (Percp) et le Projet de subsistance durable (Pmsd). Le cahier des charges Percpva t-il est un nouveau projet du Ministère qui permettra de réaliser toutes les études de fond, de prospective et d’évaluation du cadre national de planification, d’organiser les concertations et les échanges nécessaires à la formulation de la prochaine vision prospective après 2025 . , ainsi que des actions pour mettre en place un cadre de planification et d’évaluation du développement efficace, cohérent et harmonieux.

Enfin, il a souligné que la seule recommandation faite par la Représentation nationale lors de la revue budgétaire 2021 est d’accélérer la mise en œuvre du projet Swedd financé par la Banque mondiale. Plusieurs projets ont été initiés, principalement la restructuration de l’équipe projet ; le changement de coordinateur et la conclusion des négociations avec les ONG présélectionnées qui sont les partenaires d’exécution du projet sur le terrain.

A noter que le projet Swedd a été transféré au Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance. Bref, l’exécution physique et financière du PTA, gestion 2021 au 30 septembre est tout à fait satisfaisante. Le ministère a une nouvelle mission phare qui est de coordonner l’action gouvernementale.

Ce rapport présenté à la Représentation Nationale reflète les ambitions affichées dans le cadre de cette nouvelle mission ; ce qui donnera lieu à une intervention publique plus efficace au service de l’amélioration des conditions de vie des populations.

Martial Agoli-Agbo (Fr Ouémé-Plateau)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *