Compressé par jpeg-recompress

L’ancien ambassadeur du Bénin en Turquie et qui a démissionné du parti « Démocrates » depuis début décembre est sensible à diverses critiques après l’annonce officielle de son départ de la formation politique d’opposition jeudi 23 décembre 2021 Dans un message posté une nouvelle fois sur son Page Facebook du 24 décembre, le fils de l’ancien président Mathieu Kérékou prend acte des propos et promet de prendre « beaucoup » de points de vue. Pour lui « l’opinion publique est une source inépuisable de conseils ». Lire l’intégralité du message.

Mes chers compatriotes,

J’ai lu patiemment tous vos commentaires sur ma page. J’ai aimé votre franchise, vos critiques que je salue, vos observations, vos suggestions et vos conseils. Je ne suis pas surpris de vos réactions puisque j’avais déjà commencé les consultations. J’ai été chargé de tous les péchés d’Israël. Mon nom et prénom sont acceptés et je prends cela au sérieux car cela signifie beaucoup pour moi.

J’ai aussi consulté de nombreuses pages d’influenceurs auxquelles je suis abonné pour savoir ce qu’en pensent les béninois. Cet exercice m’a apporté beaucoup plus et j’aimerais le répéter autant que possible. Je sais que les béninois m’attendent sur de nombreux sujets et sereinement je vous donnerai ma part de vérité, vous êtes libre de juger. Mais rappelons-nous qu’il est écrit : Ne jugez pas, pour ne pas être jugé !

Merci à tous! Je suis bien placé pour savoir qu’une seule hirondelle ne fait pas le printemps. Je tiens à vous rassurer encore une fois que je prendrai vos avis très au sérieux car cela est également important pour moi et m’aide à y réfléchir. En tant que philosophe, je sais que la synthèse naît de la confrontation entre thèse et antithèse.

J’ai appris à faire de la politique sans passion, sans colère, sans haine et sans méchanceté, en tenant compte de mes convictions, de la volonté de ma base et aussi de l’opinion publique. C’est à dessein que j’ai partagé avec vous ce message destiné exclusivement aux militants, ce qui lui enlève aussi son caractère exclusif.

J’ai aussi appris à savourer chaque instant de la vie en valorisant davantage les qualités de l’âme : humilité, sincérité, modestie, simplicité, pardon, considération d’autrui et service. Rassurez-vous, bien que politique, le pouvoir n’est pas une obsession pour moi. Cela en surprendra plus d’un, mais sérieusement je n’en rêve pas au point de devenir esclave. Ce qui compte pour moi, c’est le service (Ich dien). En bas, la vie terrestre n’est qu’un laps de temps par rapport aux délices de l’au-delà ; temps infinitésimal comparé à la grande promesse d’éternité. Cependant, elle constitue un tournant d’une grande importance pour l’avenir et l’évolution de chaque âme humaine. Chacun doit graver ses paroles en lettres de feu sur son front : poussière tu es né et poussière tu retourneras !

L’opinion publique est une source inépuisable de conseils pour un homme politique qui doit essayer d’améliorer sa perception, sa vision des problèmes sociaux et son action.

Demain n’est pas loin !

L’avenir nous construira plus !

Joyeux Noël !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *