Le secteur de transport terrestre au Bénin est très actif. La constitution à la fois un gagne pain pour nombre de jeunes mais aussi un raccourcis pour tous les béninois en ce concerne ici la gestion rationnelle du temps. L’activité locale la plus adoptée dans ce domaine est le transport en commun qui s’appuie sur plusieurs villes l’une à autorité. Mais depuis quelques années, les voyageurs utilisent ici ces services de transport en l’occurrence dans la ville de Cotonou sont dans l’imprécision de savoir ou aller pour trouver une course routière. Les chauffeurs de taxi de leur coté sont obligés d’emprunter les routes avec à bord zéro passager en s’immobilisant brusquement et durablement le long des routes à la recherche de client. Toute chose qui représente un danger aussi bien pour les usagers de la route que pour les clients eux-mêmes, sans compter le manque à gagner que cela représente sur les recettes fiscales de l’État. Reportage Aristide KANOUSSOU et Aurience ROMAO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *