Inaugurée le 2 janvier au stade Charles de Gaulle à Porto-Novo, la cinquième édition du Festival international de Porto-Novo (Fip) s’est achevée lundi 10 janvier 2022 sur le nouveau boulevard situé à Houinmè Adjibadé à la promenade des plus de 1 200 masques sacrés. et le défilé des adeptes des différentes divinités.

Des milliers de spectateurs ont assisté à la cérémonie de clôture, dont le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, les ministres de l’énergie Jean Claude Houssou, Alassane Seïdou de l’intérieur et Jean-Michel Abimbola de la Culture, parrain de l’événement, Sagbohan Danialou, co-sponsor, du recteur, Falilou Akadiri ainsi que des têtes couronnées, sans oublier le maire de la ville de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty, président du comité d’organisation de la FIP, plusieurs conseillers municipaux de la capitale et le préfet de l’Ouémé, Marie Akpotrossou. Placée sous le thème « Restitution du patrimoine béninois : recherche, densification et transmission des savoirs à Ajasê, Xogbonu, Porto-Novo », cette cinquième édition du Fip a été riche en nouveautés. Plus précisément, chaque visiteur local ou étranger a pu, pendant les neuf jours du festival, découvrir ou redécouvrir les richesses culturelles et religieuses de la capitale à travers des expositions dans le village de Fip sur l’esplanade extérieure de la ville. Assemblée, concerts de musique traditionnelle-moderne, concerts de musique d’inspiration traditionnelle, concerts œcuméniques, le colloque scientifique sur le thème de la fête, la fête nationale du Vodoun et des religions endogènes le 10 janvier, la fête de l’Epiphanie et bien d’autres activités anciennes ludiques. C’est du moins ce qu’a souligné le maire Charlemagne Yankoty dans son discours de clôture du festival. Il n’a pas manqué de remercier tous les sponsors du Fip 2022 pour leurs différents soutiens à la réussite de l’événement. Il a rendu un hommage particulier au Président de la République, Patrice Talon, pour son implication personnelle dans le financement du festival, au Ministre Jean-Michel Abimbola et à l’artiste émérite Sagbohan Danialou pour leur engagement dans la réalisation du Fip. Par ailleurs, le maire Charlemagne Yankoty a déposé une plainte contre le chef de l’Etat et son gouvernement. Il est temps d’inscrire la Fip dans le programme national pour permettre des financements qui inciteront la mairie à revoir l’organisation biennale afin que la Fip poursuive son ascension annuelle. Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, pour sa part, Jean-Michel Abimbola, s’est félicité du bon déroulement du Festival international de Porto-Novo qui, selon lui, s’inscrit dans le volet culturel et touristique de l’action du Gouvernement ( Pag). Elle a déjà lancé un appel pour le démarrage immédiat des préparatifs de l’édition 2023 du Fip, afin d’en faire un événement exceptionnel. Le gouvernement ne manquera pas de faire sa part dans la révélation de cet événement national.

Martial Agoli-Agbo

Père Ouémé-Plateau)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *