Par Arnaud DOUMANHOUN,

Faire le bilan de 2021 et planifier les actions à mettre en œuvre en 2022 pour relancer et stimuler le développement du secteur privé. Autour de cet objectif, différents maillons du secteur privé se sont mobilisés vendredi 7 janvier à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCI Bénin) à Cotonou.

Les acteurs du secteur privé béninois se sont réunis à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCI Bénin) pour échanger des vœux, faire le point et laisser leur empreinte pour une nouvelle dynamique dans le courant de 2022. A l’occasion, le président de la Chambre des Commerce et Industrie du Bénin (CCI Bénin), Arnauld Akakpo, a souhaité à ses pairs une année heureuse et fructueuse. Les chefs d’entreprises, commerçants, prestataires de services ou élus consulaires, ainsi que les présidents d’organisations professionnelles et patronales, qui ont participé à cette réunion, ont salué cette initiative, que le président de l’institution entend poursuivre. Selon lui, c’est une base pour consolider l’unité des acteurs du secteur, se projeter dans l’avenir et apporter pleinement leur contribution au développement du pays. A juste titre, le président de la Chambre d’agriculture du Bénin (CAB), Imali Hermann Djetta, rappellera le rôle qui appartient au secteur privé dans la mise en œuvre du Programme d’action du Gouvernement (Pag), 2e génération.
L’objectif est d’atteindre une croissance à deux chiffres au bout de cinq ans, soit 10,2 %, en injectant douze mille milliards de francs CFA. Le secteur privé devrait contribuer à 52 % à l’atteinte de ce résultat. « En 25 ans de vie professionnelle au Bénin, c’est la première fois que le président de la Cipb prend acte d’une telle initiative pour adresser ses vœux, qu’il espère qu’elle se poursuive. Elle exprime ses vœux d’une année fructueuse et fructueuse à l’ensemble du secteur privé. L’année 2022 est marquée par l’espoir, l’optimisme, la coopération, le partage et la résilience », c’est le souhait de Benoît Dandjinou, représentant du président du Conseil des investisseurs privés du Bénin (Cipb).
« A travers ce que je considère comme un symbole d’unité, il faudra que chacun en ce qui le concerne, dans son domaine d’intervention, sache exceller aux côtés du gouvernement et surtout dans l’accompagnement de sa Paie, afin que la nôtre ne sont pas exclus », a insisté le président de la Confédération nationale du patronat du Bénin (Coneb), Albin Feliho.
Selon le président du Conseil National de Plaidoyer du Bénin (CNP-Bénin), Eustache Kotingan, il était important de choisir cette forme de réunion des présidents des organisations professionnelles et patronales du Bénin pour rompre avec la tradition et porter le message du monde unité économique. A travers lui, CNP-Bénin promet de continuer à jouer son rôle de créateur de richesse et reste convaincu que 2022 marquera l’amélioration des relations nécessaires entre les pouvoirs publics et les organisations consulaires et patronales, mais aussi une implication plus importante des entreprises dans la Pagode 2.
La cérémonie s’est terminée dans une ambiance conviviale autour d’un goûter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *