Le phénomène d’extorsion de parcelle se poursuit dans certaines communes du Bénin malgré les dispositions de répression prises par l’Etat pour circonscrire le phénomène. A Acadjamè, l’un des quartiers de l’arrondissement de Pahou, les populations dénoncent une mafia foncière et appellent le chef de l’Etat à la rescousse. Suivez les découvertes réalisées par Spero AHOUSSINOU et Paul SAGBADJOU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.