Suite à de vives critiques sur la toile, le gouvernement béninois tente de respecter à petits pas la décision de l’UEMOA d’harmoniser les coûts des tests PCR contre le Covid-19. Après avoir terminé l’exigence de test Covid-19 pour tous les voyageurs arrivant à l’aéroport de Cotonou en ne reconnaissant que les tests datant de moins de 48 heures, le gouvernement a reconnu les tests PCR de moins de 72 heures depuis le lundi 17 janvier 2022. Le Bénin semble proche de se conformer à la décision de l’Uemoa…
Dans un communiqué daté du 14 janvier 2022, le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, a annoncé « que tous les voyageurs arrivant à Cotonou sont désormais tenus de passer un test PCR datant de moins de 72 heures. De même, tous les voyageurs au départ de Cotonou sont tenus de présenter un test PCR datant de moins de cinq (5) jours, tenant compte des exigences des pays de destination. La police et les équipes sanitaires sur le terrain procéderont à une vérification systématique des résultats du test PCR des voyageurs », lit-on dans le communiqué. Une décision officiellement en vigueur à partir du lundi 17 janvier 2022. » Désormais, passez le test PCR dans votre pays d’origine avant d’embarquer. Ledit test doit prendre moins de 72 heures « , lit-on sur le site officiel du gouvernement. On rappelle que par un communiqué en date du 23 décembre 2021, le gouvernement béninois avait mis fin au test obligatoire du Covid-19 à l’arrivée à l’aéroport de Cotonou. « Le gouvernement du Bénin attire l’attention des voyageurs, des acteurs du transport et du public sur le fait qu’un test PCR datant de moins de 48 heures est désormais exigé de tous les voyageurs à leur arrivée à Cotonou. De même, tout voyageur au départ de Cotonou est tenu de présenter un test PCR datant de moins de cinq jours, tenant compte des besoins des pays de destination. Les équipes de police au sol procéderont à la vérification systématique des résultats des tests PCR des voyageurs » informe ce communiqué signé par le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin. Par conséquent, les voyageurs arrivant à l’aéroport de Cotonou ne sont plus tenus de repasser le test obligatoire. Mais tant que le dernier test effectué date de moins de 48 heures. Désormais la durée de validité reconnue par le Bénin s’élève à 72 heures. Une décision saine même s’il faudra faire plus pour respecter la décision de l’Uemoa.

Décision de l’Uemoa : le Bénin répond presque aux normes…

Il y a quelques semaines, le Bénin ne reconnaissait pas les preuves des pays de l’espace Uemoa. Alors que les chefs d’État de l’espace se sont mis d’accord pour harmoniser les prix des tests Covid-19 avec une validité de cinq jours, le Bénin a imposé à tout voyageur arrivant à Cotonou de refaire le test PCR quelle que soit la validité du test effectué dans le pays d’origine. . Si le gouvernement approuve enfin la reconnaissance de ces tests, le Bénin peine à s’aligner sur la décision de l’Uemoa qui exige la reconnaissance d’une validité de cinq jours pour les tests PCR effectués dans l’espace Uemoa. « La validité des tests sera de cinq jours à compter de la date de prélèvement à l’entrée et au départ des aéroports de l’espace Uemoa » selon l’Uemoa. Un pas a été franchi de 48 heures à 72 heures, mais il est impératif que les autorités sanitaires s’efforcent de s’aligner sur le principe de reconnaissance des tests avec une durée de validité de 5 jours, comme l’exige l’UEMOA. Alors que le gouvernement béninois est accusé de vouloir tromper la décision d’harmoniser les coûts des tests Covid-19 dans l’espace Uemoa, le gouvernement semble progressivement s’adapter. En effet, dans un communiqué publié le 11 octobre 2021, le gouvernement béninois a annoncé la baisse des coûts des tests Covid-19 pour les voyageurs arrivant et partant de l’aéroport de Cotonou. « … les voyageurs au départ et à destination de Cotonou devront donc s’acquitter de la somme de 25 000 FCFA au lieu des 50 000 FCFA précédemment perçus pour la prestation standard (résultat entre 48 et 72 heures) et de la somme de 50 000 FCFA pour la prestation VIP ( résultat en 24h) contre 75 000 FCFA précédemment collectés », lit-on sur le site officiel du gouvernement. Si les tarifs sont conformes à ceux retenus par l’UEMOA, il faudra cependant supprimer les surcoûts générés par le paiement en ligne. Il va sans dire que, que le paiement se fasse en ligne ou sur le site de l’aéroport de Cotonou, le test Covid-19 coûte 25 500 fcfa et 51 000 fcfa pour l’option VIP. Alors que pour certains observateurs il s’agirait d’une redevance qui s’ajouterait aux 25 000f ou 50 000fcfa prévus, d’autres s’accordent à dire que le service en ligne génère un surcoût. Il n’y a qu’à Abidjan ou à Ouagadougou que la procédure est la même mais le coût du test est de 25 mille francs. Encore un peu d’effort et le Bénin rejoindra le cercle des pays qui se sont conformés à la décision de l’UEMOA.

UN B

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.