La Fédération béninoise de football (Fbf) a présenté hier, lundi 15 novembre 2021, un appel à la Fédération Internationale de Football et Association (FIFA) et à la Confédération Africaine de Football (Caf). Une requête déposée pour dénoncer les irrégularités d’arbitrage survenues lors de la défaite des Ecureuils face aux Léopards du Congo (0-2) dimanche 14 novembre.

C’était dans le cadre des réunions du 6ns journée qualificative pour la Coupe du monde Qatar 2022.

C’est la grande équation que la Caf devra résoudre dans les prochains jours. Dans sa note, la Fbf dénonce les changements apportés par l’entraîneur congolais, Hector Cuper, au cours du match, violant ainsi les règles de base en la matière et influençant, par la même occasion, le déroulement du match. Le sélectionneur argentin aurait effectué ses changements sur quatre plages horaires différentes, contre les trois prévues par le règlement.

Reste à voir si cette demande va prospérer. Ceci pourrait conduire à la disqualification de la République Démocratique du Congo même si la demande des autorités béninoises a très peu de chances d’aboutir étant donné que l’instance africaine répond rarement aux recours contre les décisions arbitrales.

L’autre irrégularité à laquelle ce recours sera soumis est le penalty contesté offert au Congolais, à la 8e minute de jeu, par l’arbitre gabonais de la rencontre. Dans cette demande, le Bénin est accompagné de l’Afrique du Sud qui proteste également contre l’arbitre sénégalais pour la pénalité estimée généreuse qu’il aurait infligée aux Ghanéens ce même dimanche.

Karol Sékou (Cerf)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *