Aller au contenu

La France annonce une loi pour de nouveaux retours d’œuvres d’art en Afrique

La France s’apprête à franchir une nouvelle étape vers la restitution des œuvres d’art pillées pendant la période coloniale. Lors d’un discours à l’Elysée, le président Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une loi-cadre qui permettra « de procéder à de nouvelles restitutions » au profit des pays africains qui en feront la demande. Cette annonce intervient à la veille d’une tournée du président français du continent.

Le ministre de la Culture proposera cette loi dans les prochaines semaines au Parlement français, afin d’établir une méthodologie et des critères de réalisation de ces restitutions. Cette démarche a pour but de renforcer le partenariat culturel et scientifique entre la France et l’Afrique, d’accueillir et de préserver ces œuvres. En 2021, la France avait restitué 26 œuvres des trésoreries royales d’Abomey au Bénin, pillées au XIXe siècle par les troupes coloniales. Cette première restitution a été motivée par le président Emmanuel Macron comme un moment historique et symbolique.

Cette nouvelle initiative est une étape importante dans la reconnaissance du pillage et du détournement des œuvres d’art africaines pendant la période coloniale. Elle réaffirmera l’importance de la coopération et du respect mutuel entre la France et l’Afrique dans le domaine culturel. En tant que journaliste culturel spécialiste de l’Afrique depuis plus de 20 ans, je suis encouragé par cette annonce et j’espère qu’elle sera suivie d’autres actions concrètes pour redonner à l’Afrique ce qui lui a été volé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *