La ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Véronique Tognifodé, a présenté aux députés hier, jeudi 25 novembre 2021, le projet de son budget pour 2022 qui s’élève à 13 milliards 261 millions 130 mille FCfa contre 7 milliards 622 millions 337 mille FCfa, soit un augmentation de 74% principalement due au transfert de projets suédois au niveau du ministère des Affaires sociales.

Au cours de l’année 2022, le Ministre Tognifodé entend renforcer le cadre institutionnel des Centres de Promotion Sociale (Cps) et en faire un peu un guichet unique de protection sociale au niveau des différentes Communes du Bénin, en faisant le registre opérationnel qui sera désormais unique à la base de toutes les interventions sociales au Bénin et entend poursuivre la mise en œuvre du programme de modernisation des espaces publics de protection sociale et de promotion du centre pour offrir un cadre de travail adéquat aux travailleurs sociaux et aux réceptionnistes par objectifs du ministère. Il y aura la généralisation du projet Arch au niveau de l’assurance maladie et la phase pilote du volet formation. Le ministre des Affaires sociales et de la Microfinance a également prévu des actions pour l’émancipation économique de la femme et la promotion du genre, renforcer les actions de protection des couches vulnérables à travers l’assainissement du Cap, et rendre opérationnelle la deuxième génération de microcrédit mobile Alafia. , poursuivre la mise en œuvre du projet Autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel (Suède).

Martial Agoli-Agbo (Fr Ouémé-Plateau)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *