Le président de la Fédération béninoise de football (Fbf), Mathurin de Chacus, et les membres de son comité exécutif ont fait d’une pierre deux coups lors de leur mission au Nord du Bénin cette semaine. Après avoir apprécié l’évolution le mercredi 20 avril 2022 des travaux de construction du centre sport-étude de N’Dali, ils ont procédé à la remise de chèques d’une somme de 2 millions de FCfa à chacune des 12 ligues départementales et à 18 clubs de la ligue 3 à Parakou.

Après une subvention à hauteur de 5 millions de FCfa par le pouvoir central aux clubs de 3ème division, le président de la Fédération béninoise de football a remis de façon officielle un chèque de 2 millions de FCfa à chacune des 12 ligues départementales et chacun des 18 clubs de la 3ème division. Cet appui financier d’une valeur de 60 millions de FCfa, au total, vise à soulager les peines des présidents de clubs pour éviter le retard dans le paiement des salaires des joueurs et les autres charges, a limité le président de la Fbf, Mathurin de Chacus. Le représentant des bénéficiaires, Toundé Yébadokpo, a remercié le comité exécutif pour cet accompagnement qui va permre aux responsables de clubs de souffler un peu. L’a évoqué la disponibilité du président de Chacus dans l’exécution de sa feuille de route.

Les travaux du Centre sport-étude de N’Dali vont bon train

Dans le cadre de leur descente à N’Dali, le président de la Fbf et sa délégation ont visité le Centre sport-étude en construction. Pour Mathurin de Chacus, le gouvernement est dans la dynamique de révéler le potentiel du football béninois au reste du monde. L’exprimé connaît la satisfaction de l’évolution des travaux de ce centre estimée à plus de 60%. « Ce que nous avons trouvé sur le terrain, je crois que tout le monde est satisfait de l’effort que le comité a eu à faire pour régler un problème très important », at-il expliqué. A l’en croire, il faut accorder une place de choix à la formation. «On n’a pas d’école de football épanouie pour les enfants au Bénin. Les gens se débrouillent pour dire qu’ils ont des écoles de football. Et nous voulons que notre Fédération de football mette en place un centre de formation professionnelle », au fait savoir. Il n’a pas manqué d’émettre quelques observations à l’endroit des entrepreneurs et de rassurer tout un chacun que le Centre sera bientôt une réalité. La finalité sacrée est anciennement et détecte les talents dans le domaine du football afin de renforcer l’équipe nationale, surtout pour les compétitions régionales, continentales et internationales. Selon le directeur des infrastructures à la Fbf, Gualbert Koudogbo, le centre est installé sur une surface de 16 hectares environ entièrement clôturée. Il est constitué de deux aires de jeux, une en terrain naturel et une autre en gazon synthétique, d’un bloc pédagogique, des dortoirs ainsi que des réfectoires. C’est un centre qui peut accueillir, entre 64 à 70 apprenants simultanément. « Les entrepreneurs tiendront compte des observations pour la qualité de l’Infrastructure », at-il rassuré.

Ludovic Ayédèguè

(Fr. Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.