Le maire de la ville de Cotonou au Bénin, Luc Sètondji Atrokpo par ailleurs président de la Fondation éponyme sollicite appui du groupe Zouglou ivoirien Magic System à travers sa Fondation en vue de l’organisation d’un Festival international de type Femua (Festival des musiques urbaines d’Anoumabo) pour avoir permis à une population de s’égayer. Elle s’inscrit dans le cadre de l’officialisation de la signature de deux conventions dans les locaux de la Fondation des 4 artistes Zouglou, le jeudi 17 février 2022, sis à Abidjan-II Plateaux.

Dans ce parti, les équipes de la Fondation Luc Sètondji Atrokpo se rendront à Abidjan pour s’inspirer de l’expérience de la Fondation Magic System, apprendre auprès de cette structure ivoirienne en vue de tirer le maximum d’alformations et de conseils pour la réussite de leur projet au Bénin.

« La Fondation Magic System a bien voulu que certains qui travaillent avec nous viennent à l’école de ce qui se fait ici. Et dans quelques semaines, ils seront à Abidjan pour se préparer à l’implémentation du projet », a détaillé le président Luc Sètondji Atrokpo.

Avant de préciser qu’il a choisi la Fondation System pour son humanisme et son savoir-faire en la matière et se dit heureux de faire chemin et cette expérience avec les 4 Gaous.

Réagissant, Traoré Salif dit A’Salfo, président de la Fondation Magic System, s’est prospère de cette confiance que le maire béninois place en son organisme. L’assuré, au nom de sa Fondation, d’apporter son expertise. Pour ce faire, l’installateura chacun des membres de l’équipe de Luc Sètondji Atrokpo qui sera à Abidjan dans les différentes commissions du prochain Femua. L’objectif est qu’ils bénéficient d’une certaine immersion du Festival qui facilitera la planification du projet.

Le faut indiquer que ce partiariat concerne également certains secteurs tels que l’éducation, la santé et l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.