Aller au contenu

« Pour affronter des djihadistes, pas besoin d’avoir une matraque à la main », Soumaïla Yaya

Les policiers républicains sont très déterminés à mener la lutte contre le djihadisme avec leurs compagnons d’armes dans l’armée. La DGPR l’assure lors d’une tournée à Banikoara.

Lors d’une tournée gouvernementale à Banikoara à la suite des attentats terroristes des 1er et 2 mai 2023, le directeur général de la police républicaine, Soumaila Yaya, a fait part de l’engagement de ses éléments à ne pas laisser de place aux djihadistes.

« Défendre la position du Bénin, c’est se défendre. Ils ont besoin de se défendre car s’ils n’acceptent pas de défendre leur position c’est qu’ils sont candidats à la mort. Mais aucun d’entre eux n’est là pour être candidat à la mort. Ils doivent donc donner le meilleur d’eux-mêmes », a suggéré la DGPR.
Pour le premier des policiers, la lutte contre le terrorisme est l’affaire de tous, pas seulement des militaires. Les policiers républicains le savent bien. Et pour être à la hauteur, ils doivent être bien équipés.
Pour le premier des policiers, la lutte contre le terrorisme est l’affaire de tous, pas seulement des militaires. Les policiers républicains le savent bien. Et pour être à la hauteur, ils doivent être bien équipés.

« Pour affronter des djihadistes, vous n’avez pas besoin d’avoir une matraque de police à la main. Vous devez avoir une vraie police. Une police solide, expérimentée, une police qui peut participer à ce combat. Participer à cette lutte, ce n’est pas avec des bâtons, c’est avec des armes, c’est avec un bon entraînement, c’est avec un bon état d’esprit », a ajouté Soumaïla Yaya qui rêve d’une collaboration forte entre la police et l’armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *