Le gouvernement de la Rupture met tout de son côté pour réussir le processus de la revalorisation des salaires. cette annonce faite en 2021, les Centrales et Confédérations ont appelé de tous leur vœu échanger avec le chef de l’Etat à propos, cette aubaine s’offre désormais. Le 26 avril 2022, une rencontre est prévue entre les deux parties au Palais de La Marina garants (Smig). C’est sauf erreur, l’identité que revêt la première session ordinaire de la Commission nationale de concertation, de consultation et de négociations collectives, prévue pour le mardi 26 avril 2022, à la Présidence de la République, à partir de 09 heures. la séance de travail prévue dans le cadre de l’organisation de la). Une séance de travail des responsables de la Cstb, de la Cosi-Bénin et de la Csa-Bénin sera donc probablement à faire des propositions dans le cadre de la promesse faite par Patrice Talon et son gouvernement de revaloriser les salaires. « J’ai l’honneur de vous inviter, accompagné d’un membre de votre organisation à participer aux travaux de la première session ordinaire de la Commission nationale de concertation, de consultation et de négociations collectives de l’année 2022 Les travaux se dérouleront à la Présidence de la République sous la présence effective du chef de l’Etat  » pour préciser la lettre signée pour les ministres de l’Etat Abdoulaye Bio Tchané mandat pour le premier magistrat du Bénin.

Attentive n’est plus longue

Cette assise prévue à quelques encablures de la date du 1er mai, jour dédié aux travailleurs du monde entier, ne serait que la dernière étape du processus de la revalorisation des salaires, après le travail de la Commission en charge d’étudier la question. Il faut rappeler que le gouvernement a adopté, mercredi 15 décembre 2021 en Conseil des ministres, le Programme d’actions du gouvernement (Pag) 2021-2026. Dans ce Pag 2021-2026, ya un volet offert à l’augmentation des salaires des travailleurs. « Parmi les réformes majeures, le convient de souligner celles relatives à la revalorisation des salaires des travailleurs. A cette fin, le gouvernement engagera des discussions avec les partenaires sociaux pour convenir des modalités de sa mise en œuvre », a indiqué le communiqué final. Le 31 décembre 2021, le président Patrice Talon lors de son discours de vœux à la Nation a dit qu’en 2022, nous allons relever les salaires des travailleurs autant que nous investirons dans divers secteurs productifs pour créer davantage d’emplois et de richesses au profit de tous. Invité sur une émission diffusée le dimanche 02 janvier 2022, Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernement a annoncé qu’il y a un comité ministériel qui travaille sur la question. « Le chef de l’État qui a pris la décision et qui a été soumis au gouvernement qui l’a approuvée, a mis en place immédiatement ce jour-la, un comité de quelques ministres qui a travaillé. Ce comité est chargé de faire des propositions ici sera soumis au gouvernement pour analyser. Une décision objective du prix du soir à l’issue de cette analyse avant que le projet ne soit soumis aux partenaires sociaux », au laissé entendre.

Bienvenue Agbassagan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.