Cela aura sans aucun doute été la meilleure nouvelle de l’année 2021 pour les fonctionnaires. La revalorisation des salaires des agents publics de l’administration publique et de ceux du secteur privé annoncée mercredi 15 décembre 2021 est un excellent démarrage du Programme d’action du Gouvernement (Page 2021-2026) qui vise à mettre une place d’honneur à l’action sociale. composant.

Le quinquennat 2021-2026 du président Patrice Talon sera hautement social. Au-delà des mots et des promesses, des actions fortes sont menées dans les jours pour donner corps à cette ambition. Pour un programme d’action quinquennal dont le budget est fixé à 12,011 milliards de FCfa, le volet social représente à lui seul plus du quart de la cagnotte, soit 3,779 milliards de FCfa. Cela montre à quel point le bien-être collectif et individuel est important pour le gouvernement et son leader Patrice Talon. Remplir le panier de la ménagère demande des actes forts et de grande envergure. L’une de ces solutions trouvées par le chef de l’Etat dans ce cadre est la revalorisation des salaires des fonctionnaires. C’est une action de grande envergure qui démontre la volonté du gouvernement d’œuvrer pour le bonheur des travailleurs qui contribuent, chaque jour que Dieu fait, à l’œuvre de construction nationale. Plus de 78 000 agents du secteur public bénéficieront de ce réaménagement pour lequel le comité interministériel mis en place travaille pour présenter des propositions concrètes à soumettre au gouvernement et aux responsables des organisations de travailleurs. Le secteur privé ne restera pas en marge de cette réforme sociale. Le porte-parole du gouvernement a également donné les assurances nécessaires. Lors de son voyage itinérant, Wilfried Léandre Houngbédji a déclaré le 17 décembre à la radio nationale : « Le gouvernement travaille avec le Conseil national du travail, qui regroupe les employeurs privés et les partenaires sociaux. C’est au sein de cette instance que sont prises les décisions de revalorisation du salaire minimum. Elle dépend moins directement du gouvernement que du secteur privé. Pour cette raison, constatant la cherté de la vie et voulant affecter le pouvoir d’achat, l’Exécutif fera ce qui est directement en son pouvoir. Après tous les bilans, lorsque le gouvernement rencontrera les partenaires sociaux, il leur dira ce qui est faisable dans l’état actuel des ressources du Bénin en termes d’augmentation des salaires. Le secteur privé, en revanche, devra suivre la dynamique ». Bien que chacun ait sa propre perception du social, force est d’admettre que cette option gouvernementale vise à satisfaire le grand nombre, puisqu’en plus des 78 000 employés de l’administration publique, ce sont des millions de personnes qui restent les bénéficiaires collatéraux de cette mesure.

Les représentants syndicaux sont satisfaits

« Cette approche est tout à l’honneur du gouvernement. J’espère que ça va continuer. Par conséquent, je suis doublement satisfait de l’annonce de l’augmentation des salaires et de l’engagement qui a été pris, notamment que tout cela se ferait dans un processus inclusif de confrontation avec les syndicats », a déclaré le secrétaire général de la Confédération. des Syndicats Autonomes du Bénin (Csa-Bénin), Anselme Amoussou, dans les colonnes du journal « Le Matinal » dans sa parution du lundi 20 décembre 2021. Pour le confrère de la Confédération des syndicats indépendants du Bénin (Cosi-Bénin) , « l’intention est bonne et mérite d’être acceptée à juste titre » même si elle attend avec impatience les modalités de sa mise en œuvre. En fait, la plus grande question relative à cette disposition réside dans l’assiette qui sera réservée aux travailleurs. C’est justement sur ce dossier que les responsables syndicaux attendent le gouvernement. Une fois le principe de revalorisation acquis, c’est déjà une première victoire pour les travailleurs. Quel que soit le montant supplémentaire alloué, les travailleurs devront s’en foutre haut la main, car il s’agit d’un résultat important obtenu au cours d’une longue lutte. Comme le dit le proverbe, « un des vôtres vaut mieux que deux que vous aurez ».

Gabin Goubiyi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *