Que savez-vous de la période d’essai conformément à la loi N° 2017-05 du 29 août 2017 fixant les conditions et la procédure d’embauche, de placement de la main-d’œuvre et de résiliation du contrat ? Élément de réponse dans le nouveau numéro de la rubrique « Savoir et mieux agir » de la Confédération des syndicats autonomes (Csa-Bénin) publié ce jeudi 24 février 2022. Faut-il le rappeler, la rubrique se veut une tribune qui édifie les travailleurs sur le contenu des lois encadrant le monde du travail au Bénin.

SAVOIR ET MIEUX AGIR / CSA-BENIN

De la période d’essai

La période d’essai dans la loi N° 2017-05 du 29 août 2017 fixant les conditions et la procédure d’embauche, de placement de la main d’œuvre et de résiliation du contrat.

La loi fixant les conditions et la procédure d’embauche, de placement de la main-d’œuvre et de résiliation du contrat de travail en République du Bénin à la remise du régime de l’essai, ici il s’agit d’avantages d’art et d’essai que de nom.

➢ En effet, le béninois a renforcé le pouvoir d’appréciation de l’employeur, au moyen des dispositions de l’article 9 de la loi qui stipulent que « la durée de la période d’essai, renouvellement éventuel compris pour chaque catégorie de travailleur , est en fonction du délai nécessaire pour mettre à l’épreuve le travailleur, compte tenu de la technicité et des usages de la profession ».

➢ On s’assure facilement que celles-ci (les dispositions) confèrent ainsi à l’employeur la latitude de déterminer de manière souveraine et en fonction de son niveau de satisfaction, le temps d’essai du travailleur.

➢ Si cette disposition renforce les prérogatives de l’employeur à s’assurer des compétences du travailleur avant l’engagement définitif, il n’en demeure pas moins qu’elle expose le travailleur au risque d’être maintenu mis à l’essai, contrairement aux dispositions de l’article 21 du Code du travail qui enserraient l’essai dans une durée.

Anselme Coovi AMOUSSOU

SG / CSA-Bénin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.